pourquoi et comment devenir minimaliste
Minimalisme

Les 10 étapes pour devenir minimaliste

Pourquoi et comment devient-on minimaliste ?

Est-ce difficile ? Combien de temps cela prend-il ?

Cela en vaut-il la peine ?

Voici une infographie pour vous résumer les 10 étapes pour devenir minimaliste.

Pourquoi et comment devient-on minimaliste ?

Nous sommes de plus en plus nombreux à adopter la simplicité volontaire.

Les jeunes parents, célibataires, actifs ou retraités, riches ou plus modestes, tous les statuts sociaux semblent y passer.

J’ai voulu revenir sur ce parcours (personnel) en m’interrogeant sur les étapes principales pour devenir minimaliste.

Je souhaitais détailler tout ce qu’implique de devenir minimaliste. Expliquer tout ce par quoi on passe.

Comment résumer simplement cette démarche à une personne souhaitant simplifier sa vie mais qui ne connaît pas cet art de vivre ?

Avec une infographie pardi !!

 

Les 10 étapes pour devenir minimaliste

Les 10 étapes pour devenir minimaliste. Pourquoi et comment devenir minimaliste ?

 

Tous différents, mais avec un point commun

 

Bien que les situations puissent varier selon les statuts, occupations et âges, les minimalistes ont (presque tous) un point commun.

Ils ont connu le stress et la surcharge mentale.

Beaucoup ont connu l’endettement.

L’histoire qui suit ressemble-t-elle à la votre ?

Les 10 étapes pour devenir minimaliste

Les 10 étapes pour devenir minimaliste. Pourquoi et comment devenir minimaliste ?Étape 1.

Fatigue, surcharge mentale, vie encombrée

Cette fois encore, 6 h du matin le réveil sonne, la nuit a été courte et il va falloir s’occuper des enfants, partir au travail, faire sa journée, récupérer les enfants, rentrer, ranger, préparer le repas.

Une fois le repas terminé, encore des détails à voir et à s’occuper.

Plus aucune énergie pour profiter de la soirée…

Nous ne sommes que lundi et vous n’en pouvez déjà plus.

C’est comme ça toutes les semaines.

Vous avez tellement de choses à penser et à faire…

Pas de temps pour vous. Vous avez essayé d’être plus organisé(e), mais ça ne marche pas.

Vous avez toujours autant à faire et le temps semble aller de plus en plus vite.

La maison demande beaucoup d’efforts et vous cherchez souvent vos affaires ou celles des autres.

En plus de la fatigue et du stress, la lassitude s’installe.

Vous auriez voulu vous investir dans un projet personnel, mais c’est impossible. Vous devrez attendre que les choses se calment…

Vous aussi vous vivez cela ?

Si quelques détails changent, la souffrance reste la même. Je vous comprends car j’ai vécu la même chose.

Les 10 étapes pour devenir minimaliste. Pourquoi et comment devenir minimaliste ?

Étape 2.

Une découverte

 

Vous avez presque fait le deuil de vos envies, vous n’y croyez plus vraiment et un jour…

Vous découvrez presque par hasard un documentaire, un blog ou un livre sur le minimalisme.

Ils parlent de simplicité volontaire.

👉 À découvrir : l’article du blog Existence Zen “17 blogs minimalistes inspirants : le St Graal pour ceux qui désirent vivre avec moins

 

Vous vous redressez sur votre canapé et tendez l’oreille.

Ils disent que l’on peut vivre autrement qu’à fond la caisse et en consommant toujours plus.

On peut ralentir.

Ils remettent en question « le toujours plus ».

Ils vous disent que l’organisation que vous n’avez pas le temps de mettre en place n’est PAS la solution.

Ah bon ?

Oui, la solution est dans la simplicité.

 

Les 10 étapes pour devenir minimaliste. Pourquoi et comment devenir minimaliste ?

Étape 3.

La prise de conscience

 

Après cette découverte, vous vous rendez compte que chaque objet acheté demande bien plus que de l’argent.

  • 😡 La moindre babiole ramenée à la maison demande de l’espace.
  • 😡 Avant tout vous devez lui trouver sa place (en reste-t-il ?).
  • 😡 Viendra ensuite le besoin de l’entretenir, nettoyer, réparer si besoin.
  • 😡 Avec les modes, l’obsolescence programmée et le manque de qualité du produit il finira vite en déchet.
  • 😡 À ces couts se rajoute aussi ce qu’il a couté à la planète.
  • 😡 On est envahi d’objets en doublon, de « spécial ceci » ou « spécial cela » avec une seule et unique utilité.
  • 😡 La quantité de tout ce qu’on possède devient un problème.

Arrivé(e) au stade de surcharge mentale vous finissez par vous demander si tout cela en vaut vraiment la peine (une maison plus grande, plus de meubles de rangement, plus de temps à ranger, à chercher, etc.).

Plus il y a et plus c’est compliqué.

Vous remettez en question la société de consommation et tous les modèles présentés.

Vu votre état, il y a comme un malentendu…

On veut plus de simplicité !

 

Étape 4.

Un questionnement sur ce qui est important

Cet état de fait vous permet de passer à l’étape suivante.

Vous en avez marre de subir et pour ne plus vivre ça, vous agissez !

Chaque possession va passer devant le juge.

  • A-t-il une réelle utilité ?
  • Est-il nécessaire ?
  • Est-ce un bon serviteur ?

👉 À découvrir : l’article 10 choses simples à savoir pour réussir à jeter (même quand on se dit qu’on n’y arrivera jamais)

Vous réfléchissez à votre façon d’acheter.

Vous commencez à comprendre ce que veulent dire les minimalistes.

Avez-vous acheté consciemment cet objet ? N’était-ce pas plutôt une pulsion (achat compulsif) ?

Vous vous posez des questions pour trouver votre essentiel.

Vous êtes d’accord pour plus de simplicité, mais le minimalisme extrême ne vous correspond pas.

Vous voulez trouver le meilleur équilibre pour vous et surtout ne pas vous tromper !

Vous vous demandez “comment trier et quoi jeter ?”.

Vous comprenez que chacun et chacune détermine SON essentiel.

Il n’y a pas de règles strictes.

Un seul critère compte vraiment : votre bien-être chez vous.

Les 10 étapes pour devenir minimaliste

Les 10 étapes pour devenir minimaliste. Pourquoi et comment devenir minimaliste ?

Étape 5.

Un nouveau départ : désencombrement de la maison

 

La machine est en route.

Voilà le moment où vous triez vos affaires.

Vous réfléchissez à l’utilité de chaque objet que vous possédez.

À ce stade, vous vous interrogez. Comment avez-vous fait pour accumuler autant ?

 

Combien de temps pour désencombrer totalement tous les domaines de sa vie ?

➡️ Sans accompagnement (et tout dépend de votre niveau d’encombrement) cela peut être assez long.

La moyenne se situe entre 2 et 3 ans.

(En étant accompagné(e), vous pouvez le faire entre 3 et 6 mois.)

⚠️ Warning zone ⚠️

Vous profitez tout de même du désencombrement !

Cependant, vous devrez recommencer, car même après un premier tri il arrive souvent qu’on se rende compte que l’on a gardé des objets inutiles.

Étape 6. 

Combat quotidien contre ses anciennes habitudes de consommation

Vous vous apercevez que désencombrer ne suffit pas.

Si vous devez débarrasser la maison c’est bien parce qu’il y a une habitude : celle de la remplir et de stocker.

Pour quelle raison ?

Souvent sur le prétexte que ce n’était pas cher.

Vous vous rendez compte de l’inutilité de ces objets qui finiront pas se rajouter à la longue liste des indésirables.

Indésirables qu’il faudra finir par ranger, nettoyer, réparer, jeter… Comme tout le reste.

Vous luttez contre vous-même et apprenez à acheter consciemment.

 

Étape 7. 

Stratégies et méthodes

 

Votre quotidien s’est nettement amélioré et vous avez moins de contraintes.

Vous ne voulez plus revenir en arrière.

On coupe toutes les sources qui mènent à l’encombrement.

Les publicités, les échantillons qu’on n’utilise jamais, les abonnements qu’on n’a pas le temps d’utiliser.

À chaque objet qui rentre, on se demande lequel va sortir.

On utilise des astuces pour ne pas subir les achats compulsifs.

On privilégie la qualité.

👉 À découvrir : l’article pour éviter les achats inutiles “la méthode BISOU

Les 10 étapes pour devenir minimaliste. Pourquoi et comment devenir minimaliste ?

Étape 8.

Essentiel retrouvé

 

La maison vous demande beaucoup moins d’efforts et vous n’êtes plus obligé(e) de ranger en permanence.

Vous trouvez facilement vos affaires et chaque chose est à sa place.

Vous démarrez la journée sereinement, car la maison vous le permet.

Vous commencez à vraiment profiter de votre foyer.

Il est devenu le cocon que vous espériez.

Il vous ressource et vous équilibre.

Vous voudriez que tous les autres domaines de la vie soient aussi simples.

 

Les 10 étapes pour devenir minimaliste. Pourquoi et comment devenir minimaliste ?

Étape 9.

Gain de temps pour ce qu’on aime vraiment

 

Le ménage n’est plus une de vos activités phares du week-end !

Yes !

Votre emploi du temps est allégé et vous pouvez enfin en profiter complètement.

La simplification de votre foyer, les obligations sociales que vous avez supprimées vous permettent de faire ce qui compte pour vous.

La maison semble plus grande, plus spacieuse.

Vous êtes de meilleure humeur et avec un maximum d’énergie.

Vous pouvez vous accorder du temps et vous investir pour vos sujets importants.

Les 10 étapes pour devenir minimaliste. Pourquoi et comment devenir minimaliste ?

Étape 10. 

Mieux-être et sérénité

 

À force de rechercher son essentiel, vous finissez par mieux vous connaitre.

Vous savez de plus en plus ce que vous voulez (et ne voulez surtout plus !).

Vous ressentez un mieux-être.

Vous vous êtes libéré(e) des contraintes et cela vous apporte une sérénité durable.

Les 10 étapes pour devenir minimaliste

Conclusion

Devenir minimaliste ce n’est pas simplement désencombrer sa maison.

Oh que non. C’est bien plus !

C’est une démarche de développement personnel.

Cet art de vivre vous remet au centre des priorités.

Bien évidemment cela diminue vos contraintes et améliore votre qualité de vie. Mais cela a aussi pour conséquence de mieux vous connaitre, d’améliorer votre confiance en vous et d’avoir une vie riche de sens.

Est-ce fait pour vous ?

Si vous avez un raz-le-bol général et que tout vous semble lourd et compliqué, il y a fort à parier que oui.

Mais pour vous lancer dans cette démarche, vous avez besoin d’une prise de conscience !😉

Que feriez-vous si vous aviez du temps pour vous ?

Quel est votre maison idéale ?

Dîtes-le-moi en commentaire.

➡️ Si cet article vous a plu alors, partagez-le massivement sur les réseaux sociaux.😄

Vous pouvez aussi me laisser un commentaire et le liker !

Mylène

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

12 commentaires

  • Oxana

    Bonjour Mylène, 🙂

    Très sympa ton infographie et elle résume parfaitement le sujet.
    J’ai mis le temps pour devenir minimaliste, mais le résultat en vaut la peine.
    J’ai commencé par de petits pas : un jour, j’ai décidé à me débarrasser de trois choses inutiles quotidiennement.
    Parfois, c’était simple, parfois non.
    Il y a certains objets qui portent une forte charge émotionnelle et il devient compliqué de les abandonner, même, si on n’en a plus besoin. Mon point faible ce sont des livres, je n’arrive toujours pas le faire.
    Mais mon objectif maintenant est de devenir un minimaliste extrême, pour voyager une grande partie de temps, donc il faut que je fasse des efforts 😉

  • Fabrice

    Bonjour Mylène,

    Merci pour ces partages que tu fais dans le domaine du minimalisme.
    Cela fait un moment qu’on en parle avec mon épouse mais (faut pas rire), on ne trouvait jamais le temps LOL.
    Et donc forcément on tourne en rond continuellement.

    Je viens de télécharger ta formation sur l’art de « simplifier sa maison pour simplifier sa vie. »
    Rien que d’avoir lu les premières pages ça donne envie d’aller jusqu’au bout.

    Nous allons donc nous poser et l’étudier ensemble pour voir ce qu’on peut faire pour améliorer les choses.

    C’est vrai que tout va très vite aujourd’hui et on se fait vite dépasser par les évènements.
    Et c’est bien utile d’avoir de tels rappels.

    Encore merci pour tes conseils qui simplifient et améliorent la vie.

    Bien amicalement
    Fabrice

    • Mylène Legrand

      Bonjour Fabrice,
      Tout d’abord merci pour ton commentaire qui me fait chaud au cœur !
      Tu as la chance d’avoir ta femme qui souhaite aussi simplifier.
      Vous avancerez bien plus vite à 2 !
      Regardez tous les deux ce qui vous stresse et vous fatigue le plus.
      Quels sont les endroits de la maison qui vous posent le plus de problème ?
      Puisque vous démarrez tous les deux dans cette démarche, commencez par des choses super simples.
      Un tiroir, un endroit facile à trier. Surtout pas les souvenirs en premier !!
      Surtout pas les livres !!!
      Vous avez besoin d’avoir des résultats facilement et rapidement. Cela vous motivera pour la suite.
      Cela aura aussi l’énorme avantage de vous entraîner.
      On ne devient pas bucheron du jour au lendemain.
      Pour le minimalisme c’est pareil.
      C’est au fur et à mesure qu’on le devient 🙂.

      Bravo pour votre démarche à tous les deux.

      Bien à toi.

      • Fabrice

        ok Mylène,

        Merci pour les conseils.
        En effet, si on commence petit à petit en améliorant un coin, puis un autre au fur et à mesure c’est moins frustrant.
        Et au moins on avance.
        A petits pas mais on avance.

        A bientôt

  • Carine

    J’ai ressenti un apaisement juste en lisant ton article bien structuré jusqu’à la fin. En effet, le désencombrement se fait au fur et à mesure. Jespère que les émotions ne m’empêchera de tout désencombrer dans ma maison.

    • Mylène Legrand

      Bonjour Carine,
      Merci pour ton commentaire.
      Les émotions sont aussi là pour te guider.
      Elles te permettent de savoir ce que tu ressens vraiment.
      Si tu commences ton désencombrement, je te conseille d’y aller au fur et à mesure.
      Démarre par quelque chose de très facile (ton sac à main, une étagère, un tiroir…).
      En voyant les résultats cela te motivera et t’encouragera à continuer.

      Bien à toi.

  • Rodney Lajoie

    Bonjour Mylène,

    Effectivement. Il faut aussi prendre émotion, comme notre cerveau ne nous aide pas.

    Chaque nouvelle année, je fais le tri chez moi et je mets dans un sac a la cave

    Et si 6 mois après je n’ai pas eu besoin des objets dans le sac. Je donne aux personnes qui ont plu besoin que moi.

    Une étape aussi importante, c’est de purifier votre maison contre les énergies négatives ?

    https://la-bible-de-la-pleine-conscience.com/comment-purifier-votre-maison/

    J’ai fait un article dessus.

    Dis-moi ce que tu en penses?

    Rodney

  • Carole

    Topissime comme d’hab.
    L’étape comment ne pas céder au réencombrement m’intéresse beaucoup ! Notamment parce que je profite d’un déménagement pour passer un cap dans le minimalisme mais j’ai l’impression que quand j’achète un meuble pour ranger, je me dis mince tu réencombres.
    Alors que vraiment genre ce matin j’étais contente d’avoir acheté ce truc parce que je peux y ranger plus de choses (pas que j’achète en plus hein des trucs vraiment utiles genre les courses alimentaires) et gagner de la place.

    Un petit article ou plusieurs sur le sujet m’intéresseraient.

    Bises

    • Mylène Legrand

      Bonjour Carole 🙂 !
      Merci pour ta question qui me permet d’insister sur un point important :

      👉 Il n’y a pas de règles précises sur ce que nous devons posséder ou pas.
      La simplicité volontaire c’est tout un ensemble. Cela doit tenir compte de ton style de vie et de TES désirs.
      Si tu n’as envie d’avoir qu’une table et ses chaises avec ton lit : fais ça.
      Par contre si tu as envie d’avoir un peu plus et que tu as besoin de meubles pour ranger pour que ce soit convenable et pratique ce que tu possèdes : fais ça.
      Le tout est de savoir quels sont TES BESOINS.
      Quand tu achètes un meuble tu n’as pas à te sentir coupable. Le tout est que cela doit être conscient et pas un achat compulsif.
      👉 Le seul “impératif” est d’avoir un foyer agréable pour toi, qui est un nid douillet où tu aime être.
      👉 Il doit être un endroit qui te facilite la vie et non pas une charge supplémentaire à gérer. Il doit être un bon serviteur, comme chaque objet que tu possèdes

      Ta maison doit non seulement être un endroit confortable où tu te sent en sécurité, mais aussi un lieu où tu dois pouvoir te sentir libre et t’épanouir 🙂

      Petit rappel ➡️ Les rangements doivent être faciles et pratique : pas plus de 3 gestes (sinon ça nous agace et on ne range pas).

      Tu vois, tu peux donc profiter de cet achat qui te rend service et te fait plaisir.
      Et même si dans le pire des cas tu t’étais trompée, aie un peu de compassion pour toi-même.

      Tu es sur la bonne voie.

      Enjoy !

      Bises 🙂🙂

  • Lucie - Cuisinez Libéré

    Bonjour Mylène,
    Très jolie infographie et très complète ! Ca donne envie. J’i un peu suté l’étape 5 mais je mets en application l’étape 6.
    J’essaie de refuser au maximum tous les cadeaux et autres goodies.
    Et depuis plusieurs années, nous ne rapportons pas de souvenirs de vacances (autres que ceux dans nos têtes 😉 ) Et hop un bazar en moins !

    Belle journée

    • Mylène Legrand

      Bonjour Lucie,
      Merci pour ton commentaire 🙂.
      Je suis heureuse de voir que l’infographie te plaît.
      Si tu en es à l’étape 5, tu as déjà bien avancé. Bravo !!!
      Bravo pour ton refus des goodies, les échantillons et autres menus fretins sont effectivement une source d’encombrement inutile.
      Bien à toi.

  • Marie

    Bonjour Mylène,

    Très sympa ton article ! Le minimalisme m’intéresse beaucoup depuis plusieurs années déjà et l’appartement est déjà bien désencombré mais je rechute parfois 🙂
    Je vais sans doute refaire une cure de désencombrement en automne, histoire d’avoir un cocon douillet et rangé pour les soirées d’hiver 😉

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :