Non classé

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Vous voulez savoir pourquoi vous n’arrivez pas à désencombrer votre maison malgré tous les conseils que vous pouvez lire partout ? 33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

La réponse tient en deux captures d’écran.
En tapant la requête « erreur de désencombrement », on tombe sur 4 pauvres articles sur le sujet. Regardez ça :

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Pas de quoi faire bander un ours…

À l’inverse, si l’on écrit « comment désencombrer sa maison », là vous avez des conseils à la pelle.
Tenez, regardez :

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Des vidéos, des articles, des livres…

Et c’est un problème. Un grave problème.

Car si vous voulez désencombrer votre maison, mais que vous n’y parvenez pas, c’est sans doute parce que vous continuez de commettre des erreurs de désencombrement.

Et vous aurez beau réunir tous vos efforts et toute votre énergie, vous n’y arrivez pas mieux. Car ces erreurs sont fatales.

À cause d’elles, vous bloquez sur des objets sentimentaux. Vous conservez les objets « au cas où ». Et vous perdez beaucoup, beaucoup de temps.

Alors, dans cet article, vous allez découvrir 33 erreurs de désencombrement.

Comme ça, vous pourrez enfin vivre dans une maison épurée.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Avant d’aller plus loin, laissez-moi vous présenter :

Florian est un jeune confrère (que je nomme affectueusement “Padawan”) créateur du blog Existence Zen.

Il parle lui aussi du minimalisme. Il n’hésite pas à poser des questions et remettre en cause les grandes théories que l’on nous vend comme étant LA solution pour désencombrer nos maisons. Il cherche et trouve des issues pour nous aider à trier nos affaires plus facilement. Pour cela il décide de nous parler du rapport émotionnel que nous entretenons avec nos objets et surtout comment nous en détacher. Vous pouvez découvrir son travail et son e-book sur son site.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Mais avant ça, pourquoi est-ce si important de ne pas tomber dans ces erreurs de désencombrement ?

Désencombrer sa maison peut être vraiment facile.

À condition d’appliquer les bonnes techniques…

Et surtout d’éviter certaines erreurs de désencombrement.

Car si vous tombez dans ces pièges, alors là, vous allez souffrir.

Vivre dans une maison épurée ne deviendra qu’un doux rêve, lointain, inatteignable.

Mais ce n’est pas tout…

Si vous tombez dans certaines de ces erreurs de désencombrement, vous deviendrez un dragon pour votre entourage. Car vous irez à l’encontre des principes de vos proches.

Et le pire dans tout ça ? Le désencombrement vous rendra irritable, énervé, colérique, et encore plus stressé.

Votre anxiété grimpera en flèche, et vous deviendrez une boule de colère.

Tenez, c’est vous :

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Et puis, à cause de la difficulté, vous allez vous décourager.

Puis abandonner.

Vous allez vous dire que, finalement, le désencombrement ce n’est pas fait pour vous. Que vous, vous êtes matérialiste, et que vous, vous ne pourrez rien changer à ça.

Et pourtant…

Vous pouvez y arriver.

Vous aussi, vous pouvez transformer votre maison en une bulle de beauté et de sérénité.

Vous devez juste éviter ces fameuses erreurs de désencombrement.

Et ainsi, celui-ci deviendra plus simple. Vous pourrez vous séparer de dizaines et de dizaines de cartons.

Et vous pourrez, à la fin de votre journée, vous affaler sur votre canapé. Le sourire aux lèvres. Fier de vous. Fier d’avoir enfin réussi.

Et surtout, heureux de commencer votre nouvelle vie.

Une vie dans laquelle vous vous concentrerez sur l’essentiel, sur ce qui compte vraiment pour vous. Une vie où vous aurez du temps, de l’argent et de l’énergie pour les choses vraiment importantes.

Alors, faites comme Thomas dans Le Labyrinthe. Évitez les pièges, et continuez d’avancer.

Voici la liste complète des erreurs de désencombrement : prenez-en conscience, et esquivez-les.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

2 erreurs de pré-désencombrement que vous devez absolument éviter

Avant même de désencombrer, vous pouvez commettre deux erreurs.

Je pense que ce sont les deux plus importante. Évitez-les absolument.

Voici tout de suite la première.

 

Erreur 1 : vous n’avez pas réfléchi à votre pourquoi

Vous devriez vous poser une question primordiale : « Pourquoi je veux désencombrer ma maison ? »

Vous pourriez avoir entendu beaucoup de raisons : plus de liberté, d’argent, d’énergie. Moins de stress, d’anxiété, de temps passer à faire le ménage, etc.

Mais quelle raison vous motive vraiment ?

Qu’est-ce que vous recherchez derrière le fait de vouloir désencombrer ?

Si vous trouvez ce but, il vous servira de guide.

Laissez-moi vous donner un exemple.

Vous désencombrez depuis une heure. Vous commencez à ressentir de l’épuisement et de la fatigue mentale.

Et là, vous tombez sur un objet sentimental. Un cadeau de votre grand-mère décédée.

Vous devez choisir entre garder ce bien, ou vous en séparer.

Alors, vous pourrez comparer cet objet à votre pourquoi. Et décider lequel l’emporte sur l’autre.

Si votre pourquoi correspond à plus de liberté, alors demandez-vous si vous préférez devenir plus libre, ou si vous préférez garder l’objet de grand-mère.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise décision. Juste un choix qui vous correspond, basé sur vos envies et votre bonheur.

OK, cool. Vous ne trouvez pas ça génial cette histoire de « pourquoi » ?

Car cette erreur est vraiment dangereuse. Si vous ne prenez pas le temps de le définir avant de désencombrer, vous allez vraiment galérer.

Et dans la même lignée, évitez de faire l’erreur suivante.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Erreur 2 : Vous acceptez d’être leur esclave sans agir

C’est une erreur que je vois trop souvent.

Et le pire, c’est que ce n’est pas du tout de votre faute. Presque personne ne vous met en garde, et ne vous aide.

Cette erreur consiste à garder votre attachement aux objets. Alors que vous devriez, avant même de désencombrer, apprendre à vous détacher d’eux. À devenir maître, plutôt qu’esclave.

Tenez, voici 3 clés pour vous aider :

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

1. Vous n’avez que 60 secondes. Tic, tac…

Le premier exercice consiste à imaginer votre maison brûler.

Vous n’avez qu’une minute pour sortir.

Allez-vous sauver vos meubles Ikea, vos tableaux à faire vomir un aveugle ainsi que vos objets « au cas où » ? Ou alors, vous allez préférer sauver vos animaux de compagnie et votre famille ?

Ce qui est drôle, c’est que tout le monde sauverait sa famille. Et pourtant, la majorité d’entre nous passe plus de temps à s’occuper des objets plutôt que de nos proches.

Et c’est bien triste, car nous ignorons souvent agir de la sorte.

Demandez-vous également quels objets vous allez racheter juste après l’incendie.

Je doute fortement que vous allez vous ruer aux boutiques pour racheter votre blouson poussiéreux offert par tante Yvonne. Ni même ce magnifique service à thé qui n’a jamais servi. Et encore moins vos vêtements « d’intérieur ».

Il est génial cet exercice, vous ne trouvez pas ? Bon allez, découvrez le second (il tue aussi !)

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

2. Faites une liste des 100 objets que vous voulez garder

Cet exercice est remarquablement intéressant.

Posez-vous avec un papier, un stylo, et dressez une liste des 100 objets que vous voulez garder. Pas un de plus.

Vous allez vite vous rendre compte que ce n’est pas simple, vraiment.

Pour tout vous dire, j’ai eu du mal à en lister 10. Car nous avons besoin que de très peu pour vivre.

Donc vous devriez conserver 95 % d’objets utiles. Comme une machine à laver, un sèche-linge, un lit ou ce genre de choses.

Et les 5 % restants, prenez de la belle décoration. Vous savez, celle qui embellit votre maison. Que vous admirez.

De cette manière, elle sera mise en valeur.

Parce que oui, regardez cette photo :

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Où se dirige votre attention instantanément ? Sur les dizaines de tableaux sur les murs ? Ou plutôt sur le tableau central, la Joconde ?

Vous voyez, si vous voulez mettre de la décoration en valeur, faites de l’espace. De cette manière, elle nous hypnotisera par sa beauté. Et elle fera bouger les foules.

D’ailleurs, vous pouvez même imaginer mettre la Joconde parmi les autres tableaux, dont tout le monde ignore le nom. Vous pouvez être sûr qu’elle passera inaperçue.

Cool, n’est-ce pas ?

Allez, passons à la troisième clé.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

3. Comprenez que vos objets sont juste de la matière assemblée par une machine

Je pense que cette partie est la plus importante.

Si vous arrivez à comprendre que vos objets sont juste des objets, alors vous vous sentirez vraiment libre et détaché d’eux.

Parce que bien souvent, nous laissons nos biens matériels nous représenter : notre voiture correspond à notre statut social. Nos vêtements représentent notre identité (joyeux, gothique, punk…). Et nous nous empressons d’acheter les derniers trucs à la mode « pour devenir cool ».

Parfois même, les objets deviennent une partie de nous-mêmes. Et les jeter revient à se séparer d’une partie de soi.

Alors que finalement, qu’est-ce qu’un objet ?

Bien souvent, c’est un matériau assemblé par une machine. Et à cause de l’histoire qu’on lui colle, il acquiert de l’importance.

Donc, lorsque vous comprendrez bien ceci, vous exploserez votre attachement aux biens matériels.

👉 Si vous le souhaitez, vous pouvez télécharger 13 autres conseils pour vous détacher émotionnnellement de vos objets sur mon blog Existence Zen.

Super.

Si vous résolvez ces deux erreurs de pré-désencombrement, vous aurez déjà fait 50 % du travail.

Pour achever les 50 % restants, nous avons encore 31 pièges à voir ensemble.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

25 erreurs de désencombrement à fuir comme la peste

Erreur 1 : vous ne transformerez pas votre maison en discothèque

La nature vous a donné 5 choses extraordinaires : vos sens.

Vous avez la chance de voir, toucher, sentir, écouter et goûter.

Alors, utilisez-les pour désencombrer.

Souvent, désencombrer représente un moment douloureux pour les personnes. Un peu comme un enterrement.

Aucune vie, aucune ambiance, aucun plaisir.

Et pourtant, désencombrer sa maison devrait être « fun ». Vous devriez transformer votre maison en boîte de nuit.

Mettez votre musique préférée. Ambiancez-vous. Mettez une odeur propice au désencombrement, comme de la vanille. Une odeur qui vous stimule.

Tenez, Valérie Huard en parle dans cette magnifique interview :

C’est vraiment une belle personne, je vous conseille de regarder la vidéo.

Par contre, attention. Il y a un sens que vous ne devriez pas utiliser. Vous allez le découvrir dans l’erreur suivante.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Erreur 2 : la plus grosse erreur de désencombrement

La plus grosse erreur de désencombrement que vous pourriez faire consiste à toucher vos objets.

Pourquoi donc ?

Pourquoi ne pas les toucher ?

Prenez cette étude. Des chercheurs ont donné à des participants une tasse de café juste avant une vente aux enchères. Ils ont varié la durée pendant laquelle les gens la touchaient. Et l’étude a conclu que ceux qui l’avaient eue entre les mains le plus longtemps étaient prêts à la payer 60 % plus cher.

Vous ne trouvez pas ça dingue ?

Le pire, c’est que c’est la même chose pour vos objets.

La même connexion émotionnelle se crée lorsque vous les touchez. Vos souvenirs émergent, et vous n’avez plus du tout envie de vous en séparer.

Alors oui, c’est paradoxal. Désencombrer sans toucher vos objets, ça peut paraître compliqué. Je vous donne des astuces pour y arriver dans cet article.

Bon. Êtes-vous prêt pour découvrir l’erreur de désencombrement qui peut vous fâcher avec les maisons épurées ?

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Erreur 3 : vous ne surfez pas sur la vague

Le désencombrement, c’est un art.

Et comme tout art, notre humeur l’influence.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de l’effet des mots sur l’eau. Avec des paroles d’amour, de bienveillance et de gratitude, l’eau aura tendance à former de belles cristallisations.

À l’inverse, des mots de haine rendront à l’eau une cristallisation aléatoire et chaotique.

Tenez, regardez ce magnifique documentaire sur les pouvoirs secrets de l’eau (un peu hors sujet, mais ô combien important !) :

Bon…

Tout ça pour vous dire que vous devriez désencombrer votre maison lorsque vous êtes de bonne humeur.

👉À découvrir : l’ABC du minimalisme 

Si vous vous sentez fatigué, triste, mélancolique ou nostalgique, vous allez “rater” votre désencombrement. Tout simplement, car vous n’aurez pas la tête à ce que vous faites.

Et ne considérez pas ce manque de motivation comme un échec. Car comme le dit Confucius :

« La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute »

Donc, lorsque vous êtes de mauvaise humeur, ne désencombrez pas. Attendez que la vague revienne, et surfez dessus. Là, vous serez d’humeur pour vous séparer de vos objets les plus sentimentaux !

Continuons avec la prochaine erreur de désencombrement

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Erreur 4 : vous oubliez le facteur temps

Le désencombrement c’est long et épuisant, vraiment.

Long, parce que vous avez beaucoup d’objets.

Épuisant, car vous devez y placer toute votre énergie.

Alors, ne tombez pas dans le piège de sous-estimer le temps nécessaire pour désencombrer une partie de votre maison. Sinon, vous allez vivre la même situation que Julianna du blog anglais The Simplicity Habit :

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Au même titre, vous pouvez aussi vouloir aller trop vite.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Erreur 5 : vous vous prenez pour Speedy Gonsalez

À la télévision, une maison encombrée et sombre devient belle et lumineuse en une heure à peine.

Dans ces émissions, tout semble aller vite.

Et pourtant, rappelez-vous, le désencombrement, c’est long.

Il vous demandera plusieurs semaines

Alors, ralentissez.

De cette manière, vous éviterez le découragement, et donc, l’abandon.

Maintenant, découvrez une erreur de désencombrement cruciale.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Erreur 6 : vous mettez une couche à un poulet

Vous savez quoi ?

J’en ai marre. Ouais, j’en ai marre !

Parce que tout le monde fait la même erreur, tout le temps. Elle augmente le stress et l’anxiété et réduit l’attention des personnes.

Cette pratique consiste à faire plusieurs choses à la fois

Alors, généralement, nous faisons ça pour gagner du temps. Mais regardez ces deux schémas :

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Vous vous rendez bien compte que l’on perd du temps avec une telle pratique.

Et en plus, vous augmentez votre stress.

Imaginez…

Vous changez la couche de votre bébé. Votre téléphone sonne. Vous le prenez, répondez à l’appel. En même temps, votre réveil retentit : vous devez mettre le poulet dans le four. Vous le mettez, tout en continuant de répondre à l’appel. Vous retournez changer votre bébé. Et là, vous vous rendez compte qu’il n’est plus là. À la place : le poulet avec une couche. Vous criez, vous courez et vous sortez votre enfant du four.

C’est ce qu’il se passe lorsque vous faites plusieurs choses à la fois.

Alors que si vous aviez pris le temps de faire ces 3 tâches séparément, votre bébé serait encore en vie, vous vous seriez régalé à midi, et votre appel aurait été merveilleux.

Pour le désencombrement, c’est la même chose.

Vous ne devez faire qu’une action à la fois.

Alors, coupez toute distraction. Ne soyez plus joignable. Pas de portable. Pas de notification.

Rien.

N’allez surtout pas courir à travers votre maison « ah ! Il faut que je désencombre cet objet cassé. Oh, puis dans ma chambre, ce vêtement usagé. Mince ! La vaisselle dont je voulais me débarrasser. »

Honnêtement, c’est l’une des erreurs de désencombrement la plus sournoise et dangereuse.

Même si la suivante est plutôt pas mal dans son genre.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Erreur 7 : vous essayez de manger l’éléphant

Si vous deviez manger un éléphant, comment feriez-vous ?

Vous croqueriez directement dedans, où vous prendriez le temps de le découper et le mettre au frais ?

Sûrement la deuxième option. Car si vous choisissez la première, vous n’y verrez jamais le bout.

Pour votre désencombrement, suivez le même principe : découpez.

Parce que sinon, les efforts à fournir vont vous engloutir : votre salon qui déborde, vos placards qui sont prêts à s’écrouler et votre plafond qui fend sous le poids des objets de votre étage.

Alors…

Commencez petit.

Un placard, un tiroir, un objet.

Et lorsque vous aurez réussi à vous détacher de vos objets, vous pourrez attaquer vos pièces vraiment encombrées : votre garage, votre grenier, votre cuisine.

Pour vous aider, souvenez-vous de la citation d’Albert Einstein :

« Tout doit être aussi simple que possible, mais pas plus simple. »

Allez, enchaînons. Je suis sûr que vous faites l’erreur de désencombrement qui suit :

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Erreur 8 : vous n’êtes pas assez impitoyable

Cette erreur, si vous n’avez pas défini votre pourquoi, vous la ferez.

Encore. Et encore.

Si vous continuez à avoir de la pitié pour vos objets, vous n’arriverez jamais à désencombrer votre maison.

Même si c’est dur, vous devez vous rappeler qu’ils n’ont pas de sentiments. Ce sont juste des matériaux construits et agencés par une machine. Alors, ils ne vous en voudront pas.

Vous pouvez les jeter, ils ne vont pas vous lancer un sort. Ni même pleurer. Et encore moins « mourir ».

Surtout si vous les donnez à des gens qui seraient heureux de les avoir. Surtout si vous les confiez à une famille qui les utilisera et chérira vraiment.

Et en même temps, je ne peux que vous comprendre.

Mon frère à un objet. Un troll. Il est vraiment drôle. À sa place, j’aurais du mal à m’en séparer.

Pourquoi ?

Parce qu’il me confère de la joie lorsque je le regarde. Il me fait rire. Et il est attachant.

Tenez, le voici :

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Et ce phénomène porte un nom : anthropomorphisme.

C’est le fait de donner des caractéristiques humaines à un objet. Alors, on peut vite comprendre la difficulté de jeter quelque chose qui nous ressemble.

Comme pour le troll (attention, je ne suis pas en train de vous traiter de troll, hein)

Mais tout de même, soyez impitoyable. Vraiment. Ce sont des objets. Rien de plus.

Ils n’ont pas de souvenirs. Ils ne ressentent pas de sentiment. Ils ne vivent pas. Et au-delà de tout ça, les garder dans un coin de chez soi à prendre la poussière par manque de courage relève d’un acte d’égoïsme et de méchanceté pure.

Enfin bon, ne vous transformez pas non plus en Terminator. Vous avez quand même le droit de garder certains objets 🙂

Allez, maintenant, nous allons parler de guerre, de mort, et de vieillesse. Des sujets bien fun.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Erreur 9 : vous vous souciez trop de l’avenir

Matthieu Ricard, dans le livre « Trois amis en quête de sagesse » a prononcé une phrase qui m’a marqué :

« Le passé est mort, le futur n’est pas encore né, et le présent n’a aucune durée »

Il ne nous reste alors que l’éternel présent.

Arrêtez donc de vous soucier tant de l’avenir. Car vous vivez ici et maintenant.

Garder des objets qui peuvent servir dans un ou deux ans n’est pas si utile que ça, vous ne trouvez pas ? Du moins, ça ne l’est plus autant qu’avant.

Car autrefois, pendant la guerre, pendant les périodes instables, nous devions stocker. Ça nous permettait de survivre. D’ailleurs, les populations qui ont fait la guerre auront plus tendance à stocker. Pour se protéger, au cas où elle reviendrait.

Mais vous, vous n’avez pas besoin de garder tous vos objets « au cas où ». Vous pouvez vous en séparer, vous n’en aurez probablement jamais besoin.

Ils vous encombrent, vous font perdre votre temps et votre énergie. Alors, envisagez la possibilité de vous en séparer.

Et vous pouvez aussi écouter Lucile, du blog Positivessence. Elle le dit mieux que moi :

Bon, pendant qu’on est là, poursuivons sur une autre erreur de désencombrement qui vous empêche de jeter.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Erreur 10 : vous vous concentrez trop sur le prix d’achat des objets

C’est une erreur trop courante : garder ses objets parce qu’on les a payés cher.

C’est irrationnel, et pourtant, nous continuons de les conserver.

Alors, je ne vais pas répéter en plusieurs lignes ce que David de la chaîne YouTube ScienceEtonnante a décrit en 10 minutes de vidéo. Je vous invite donc à la regarder, elle est très intéressante :

Allez, enchaînons.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Erreur 11 : vous vivez dans le passé

Laissez-moi vous raconter une histoire.

Il y a environ 2 ans, je me suis pris de passion pour les Rubik’s Cube. On ne juge pas…

J’en avais 6 différents. Des compliqués, comme le Mégaminx. Ou des plus simples, comme le triangle.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Mais aujourd’hui, je ne les utilise plus vraiment.

Pourtant, j’ai toujours hésité à les donner. Car j’aimais les faire. Et parfois, je me prends une minute pour refaire le basique, histoire de me divertir.

Mais en étant honnête avec moi-même, je les garde surtout car je suis attaché à eux. Parce que j’ai passé des heures à les faire, défaire, refaire, construire et reconstruire.

Et vous, vous avez peut-être des objets similaires ? Des objets qui vous passionnaient des années durant, mais que vous n’utilisez plus aujourd’hui.

Et peut-être que vous aussi vous vivez dans le passé et avez peur de vous en séparer.

Et pourtant, je peux vous dire que les donner vous sera libérateur.

Là, mes Rubik’s Cube sont dans un sac, en attendant d’aller à la brocante. Je vais les vendre, ou les donner. Et je ne le regrette pas. Car ils vont servir à d’autres personnes, et, je l’espère, vont leur procurer autant de plaisir qu’ils m’en ont donné.

Super ! Maintenant, il est temps d’écouter la sagesse d’un milliardaire.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Erreur 12 : vous regardez par-dessus l’épaule du voisin

Copiez les autres, c’est inutile. Surtout en désencombrement.

Car vous n’avez pas le même besoin que votre voisin. Et pas la même vie que le mentor qui vous inspire et dont vous avez lu tous ses livres.

Vous êtes vous. Vous avez votre histoire, vos besoins, votre vie.

Vous êtes unique.

Vous devriez donc vous approprier votre maison. L’embellir avec des objets que vous aimez. Vous habillez avec des vêtements qui vous mettent en valeur.

Même si vous ne vivez pas avec 100 objets.

Même si vous n’avez pas de garde-robe capsule.

Et même si vous ne vivez pas dans un tiny house.

Chaque personne est différente, et votre désencombrement ne peut être le même que les autres.

Au lieu d’essayer de leur ressembler, utilisez-les comme source d’inspiration. Comme disait Jack Ma, fondateur d’Alibaba (pas le film, hein…) :

« Tu dois apprendre de tes concurrents, sans jamais les copier »

Parfait.

Et maintenant, passez à l’erreur de désencombrement suivante.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Erreur 13 : vous associez des gens aux choses

Lorsque nos proches nous offrent des cadeaux, nous sommes attachés à eux.

Parce que l’on pense que l’âme de la personne se trouve à l’intérieur. Parce que l’on pense que jeter l’objet reviendrait à salir ses bonnes attentions.

Et c’est une erreur.

Car si vous associez des gens aux objets, vous aurez beaucoup plus de mal à désencombrer. Tout simplement parce que vous n’aurez pas l’impression de jeter le bien matériel, mais de mettre à la poubelle la relation que vous entretenez avec la personne.

Réussir à détacher les gens des objets, c’est vraiment dur. Car lorsqu’on les voit, nous nous rappelons le contexte. Les souvenirs remontent. Et nous revoyons mentalement la personne, parfois décédée.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Erreur 14 : vous vous souciez trop du regard des autres

Vous savez, les gens vous critiqueront tout le temps.

Quoi que vous fassiez.

Moi-même je critique les autres. Et vous aussi, n’est-ce pas ?

C’est comme ça.

Nous avons tendance à critiquer ceux qui ne nous ressemblent pas. Ceux qui font des trucs qui sortent de l’ordinaire. Parce qu’on ne les comprend pas ou parce que l’on n’a pas leur courage.

Alors, commencez maintenant à vivre pour vous.

Les gens vous jugent parce que vous vous séparez de votre robe de mariée ? N’en faites pas de cas.

Les gens se moquent de vous parce que votre garde-robe est minimaliste ? Soyez-en fier.

Vous avez peur que les gens vous considèrent comme le pire parent parce que vous avez jeté les dessins de votre enfant ? Ce n’est pas leur vie.

Prouvez-leur que le bonheur se trouve dans les souvenirs, et non dans le matériel.

Si vous arrivez à adopter le même dévouement pour la simplicité qu’Émile Zola l’avait pour son végétarisme, vous vous ficherez bien du regard des autres :

« La cause des animaux passe avant le souci de me ridiculiser »

Bon allez, maintenant, passons à du concret.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Erreur 15 : vous stockez vos objets dans votre maison

Lorsque vous désencombrez, où mettez-vous vos objets à jeter, à donner et à vendre ?

J’espère que vous ne les gardez pas chez vous.

Et surtout pas dans l’entrée de votre maison ni dans votre salon.

Si vous en avez la possibilité (ce n’est pas toujours le cas), essayez de vous séparer de vos objets aussitôt après avoir désencombré.

De cette manière :

  1. Vous vous libérerez d’eux immédiatement
  2. Vous ne pourrez plus faire machine arrière
  3. Vous ne vous exposerez plus au risque que vos proches remettent les objets dans vos placards.

Parfois, je sais que c’est compliqué. Impossibilité de vendre, ni même de donner, et jeter n’est franchement pas pour vous. Dans ce cas, stockez-les, si vous en avez la possibilité, dans votre grenier. Ou dans une cave. Un endroit dont vous n’allez pas souvent, en attendant de trouver une solution.

Super. On a déjà vu pas mal d’erreurs, c’est cool. Et ce n’est pas fini. Tenez, jetez un coup d’œil à la suivante. Elle est impressionnante !

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Erreur 16 : vous ne laissez pas respirer vos murs

Les murs sont souvent un endroit oublié, malheureusement.

À votre place, je commencerais même par eux. Car ils encombrent vraiment votre maison.

Pourquoi ?

Parce que vous avez de la place et parce que c’est pratique.

Alors, vous mettez plusieurs tableaux, des écritures, des stickers, des patchworks…

Finalement ? Vos murs étouffent, et vous aussi.

Alors, pensez à les libérer. Ils respireront, et vous aussi.

Et la cerise sur la mousse au chocolat ?

Votre maison deviendra plus lumineuse, et surtout, plus attrayante.

Car si vous ne conservez qu’un tableau mural, il sera mis en valeur. Il embaumera votre pièce de sa chaleur et de sa beauté.

Pensez au Louvre, avec la Joconde. Un tableau, des millions de visiteurs.

OK ! Si vous ne voulez pas vous friter avec votre entourage, arrêtez de faire l’erreur de désencombrement qui suit.

 

Erreur 17 : vous désencombrez les affaires des autres

Écoutez Mino, du blog Maman minimaliste :

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Et Mino a complètement raison. Nous avons déjà bien assez à faire avec nos propres objets pour nous mêler de ceux des autres.

Même si, je le sais, c’est tentant. Parce que l’on sait à quel point c’est libérateur de vivre avec peu. Mais ce ne sont pas nos affaires. Donc, laissez vos proches faire le tri eux-mêmes.

Allez, enchaînons sur une erreur courante qui peut vraiment vous empêcher de désencombrer.

 

Erreur 18 : Vous vous trompez de question

Les questions sont puissantes en désencombrement.

Vous devez même avoir vos chouchoutes.

Le truc, c’est que certaines questions sont plus bénéfiques que d’autres.

Par exemple, il vaut mieux se demander “qu’est-ce que je veux garder dans cette pièce” plutôt que “qu’est-ce que je NE veux PAS garder dans cette pièce” ?

Car dans le premier cas, vous garderez que l’essentiel, et dans le deuxième cas, vous n’allez rien vouloir jeter !

Julianna (oui, encore elle) l’explique parfaitement bien dans cet article :

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Vous ne trouvez pas ça magique ? La même question tournée différemment rend le désencombrement bien plus simple.

Bref, enchaînons sur une erreur de désencombrement… catastrophique.

 

Erreur 19 : vous essayez d’être parfait

Quelle forêt préférez-vous ? Celle-ci ? Sauvage, naturelle, primitive.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Ou bien celle-ci ? Une forêt en ligne droite, plantée par l’homme.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Bien sûr, la plupart d’entre nous préfèrent la première.

Pourtant, d’un point de vue structurel, la deuxième forêt est plus parfaite que la première. Tout est droit, rien ne dépasse.

Mais, si nous devions faire un choix, on garderait la forêt naturelle. Car elle est unique.

Alors, pourquoi essayez-vous d’être parfait ?

Oui, votre maison aura toujours du superflu. Oui, elle ne sera pas toujours propre et parfaitement rangée. Elle sera même parfois en pagaille.

Et alors ? Ne se trouve-t-elle pas là, la vraie perfection ?

Et vous savez quoi ? Vous conserverez même certains objets inutiles, laids, et totalement dépourvus de sens. Tout simplement car vous aurez trop de mal à vous en séparer.

Et c’est OK.

Essayez alors d’appliquer à votre maison ce qu’Emerson considérait comme le but de la vie :

« Le but de la vie, ce n’est pas l’espoir de devenir parfait, c’est la volonté d’être toujours meilleur. » Ralph Waldo Emerson

Parfait.

Maintenant, vous devez vous rendre compte d’une erreur de désencombrement fatale.

 

Erreur 20 : Vous tombez dans le même piège que ma mère

Ma mère fait quelque chose qui m’énerve. Profondément.

Chaque fois qu’un espace est vide, elle met quelque chose dessus.

Un mur vide ? Accrochons un tableau !

Un tiroir vide ? Remplissons-le !

Si bien que chaque endroit de la maison est rempli par des choses.

Et ça détruit l’harmonie de la maison. Car même si nous possédons « peu », la maison paraît encombrée. Car aucune pièce n’est véritablement épurée.

Chaque fois que l’on déplace notre attention quelque part, nous voyons un objet.

Et elle est là, la fourberie. Même une maison épurée peut paraître encombrée.

Alors, apprenez à apprécier le vide. À l’apprivoiser.

Et donc, ne cherchez plus à remplir chaque espace libre. Laissez vos murs et vos meubles respirer.

La prochaine erreur de désencombrement vous fait perdre beaucoup de temps, et d’énergie.

 

Erreur 21 : vous rangez et désencombrez en même temps

Lorsque vous désencombrez, concentrez-vous uniquement sur votre “épurage”.

Le rangement viendra après, mais pas en même temps.

Si vous essayez de faire les deux simultanément, vous allez vous emmêler les pinceaux, et perdre beaucoup de temps.

Idem : ne vous contentez pas juste de ranger votre maison pour le désencombrement.

Sinon, c’est comme si vous cachiez votre prise de poids en portant un pantalon plus grand. Vous déplacez juste le problème autre part.

Allez, continuons.

 

Erreur 22 : vous vous arrêtez qu’à un seul désencombrement

Croyez-moi, vous aurez besoin de nombreux désencombrement avant de vivre dans une maison épurée.

Car les premières fois, vous conserverez les objets sentimentaux, les objets au cas où et les objets que vous avez peur de regretter de jeter.

Mais lorsque vous allez désencombrer pour la troisième fois, quatrième fois, et que vous vous rendrez compte que vous ne les avez toujours pas utilisés, alors vous serez plus propice à vous en séparer.

Donc, ne vous arrêtez pas qu’à un seul désencombrement.

Car vivre dans une maison épurée, c’est un travail de longue haleine.

 

Erreur 23 : vous demandez l’avis des autres pour trier

Lorsque vous désencombrez, ne demandez pas l’avis des autres.

Car nous sommes vraiment influençables par les gens que l’on aime. Et ceux-ci vous conseilleront de garder vos objets, car eux-mêmes n’arrivent pas à se séparer des leurs.

Si vous voulez vraiment demander l’avis d’un de vos proches, demandez l’avis d’une personne déjà minimaliste. Un ami qui a réussi à se détacher de ses objets.

Lui vous conseillera. Lui vous aidera. Et lui vous permettra de vivre dans une maison épurée.

Tenez, Aurélie du blog une vie simple et zen en parle dans cette vidéo :

Super. Êtes-vous prêt à découvrir le piège suivant ?

 

Erreur 24 : vous achetez des tiroirs de rangement

Un jour, j’ai entendu cette phrase d’une pub d’Ikea :

« Ranger fait de la place dans la vie »

Vous êtes d’accord ?

Moi pas.

Alors oui, c’est un excellent discourt marketing pour eux.

Car ils vendent, entre autres, des tiroirs de rangement et des meubles.

Mais ce qui peut vraiment faire de la place dans votre vie, ce n’est pas de ranger. C’est de désencombrer.

Ainsi, arrêtez d’acheter des tiroirs de rangement pour organiser votre maison. Vous n’en avez pas besoin. Car comme le dit si bien Joshua Becker du blog Becoming Minimalism :

“Si vous avez besoin de plus de trucs pour stocker vos trucs, c’est sûrement que vous avez trop de trucs”

Et enfin, dernière erreur de désencombrement.

 

Erreur 25 : vous pensez que vous devez vous débarrasser de tout

C’est vrai quoi…

Vous voyez les minimalistes qui vous conseillent de tout jeter.

De garder vraiment QUE l’essentiel.

Je ne suis pas d’accord.

Car vous n’avez pas besoin de vous débarrasser de tout.

Loin de là.

Si vous tenez vraiment à un objet, autorisez-vous le luxe de le garder.

Cool ! Maintenant, nous allons voir les erreurs post-désencombrement que vous pourriez éventuellement commettre.

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

6 erreurs post désencombrement

Erreur 1 : vous ne changez pas votre manière de consommer

Désencombrer, c’est top.

Mais le mieux, c’est d’arrêter d’acheter. De cette manière, vous pourrez continuer de vivre dans une maison épurée, jour après jour.

Donc voici 4 clés pour changer vos habitudes de consommation.

Clé 1 : prenez de la qualité

N’essayez plus de faire des économies en prenant du bas de gamme. Vous êtes gagnant sur le court terme, mais à moyen/long terme vous perdrez de l’argent.

Alors, n’ayez pas peur de dépenser cher pour de la qualité. Des matériaux solides qui dureront plusieurs années.

Clé 2 : posez-vous les bonnes questions

Demandez-vous si vous avez vraiment besoin des objets que vous allez acheter.

Si vous n’avez pas la possibilité de les remplacer par d’autres.

Si vous n’avez pas la possibilité, en quelque sorte, de faire du 2 en 1.

Clé 3 : Privilégiez le 2 en 1

Par exemple, le bicarbonate peut vous servir de dentifrice, de déodorant et de nettoyant.

Donc, au lieu d’acheter 36 produits, cherchez à utiliser des objets multitâche (cette fois, vous avez le droit de pratiquer le multitâche 😉).

Clé 4 : Prenez des objets et meubles peu encombrants

Maintenant, cherchez toujours à acheter des trucs petits. Qui passe partout.

Et non pas de grands meubles envahissants et étouffants. Ni même des objets qui prennent toute une étagère.

Ce sont 4 changements tout simples qui vous aideront vraiment à réduire vos achats. Mais vous devez maintenant éviter de faire l’erreur de post-désencombrement qui suit.

 

Erreur 2 : vous ne déterminez pas une stratégie de lutte contre les achats compulsifs

C’est vicieux, vraiment.

Les achats compulsifs sont traîtres. Car plusieurs biais psychologiques jouent sur vos décisions, comme :

  • la rareté : vous devez vous dépêcher d’acheter le produit avant qu’il ne disparaisse (exemple type : les brocantes)
  • les réductions : vous devez vous dépêcher à agir avant que le prix augmente (exemple type : les soldes)
  • sentiment de manque : vous devez vite acheter ce produit parce qu’il va changer votre vie, parce que vous avez « vraiment » besoin (exemples types : les collections, les nouvelles technologies)

Alors, vous allez acheter. Et vous vous rendez compte, une semaine après, que vous avez gaspillé votre argent.

Vous devez donc arrêter de prendre les achats compulsifs à la légère. Pour vous aider, voici 4 autres clés pour les réduire.

Clé 1 : suivez cette règle

Vous pouvez décider de suivre la règle : un objet qui rentre, un objet qui sort.

De cette manière, vous vous demandez avant même d’acheter, quel objet doit sortir de chez vous. Et vous repenserez à deux fois avant d’acquérir un nouveau bien.

Et au pire des cas, si vous l’achetez, votre maison restera tout aussi épurée.

Clé 2 : 30 jours

Cette situation vous est-elle familière ?

Vous avez fini vos courses, et vous vous rendez à la caisse. Dans la file d’attente, vous voyez ces boucles d’oreilles vraiment chouettes.

Vous vous dépêchez de les prendre, les payer, et finalement, vous ne les mettez qu’une seule fois avant de les oublier parmi les dizaines d’autres que vous avez.

Alors, à partir de maintenant, décidez d’attendre 30 jours avant d’acheter des objets. Et tant pis si vous manquez l’occasion en or qui se présentait devant vous. Vous en aurez d’autres.

De cette manière, si l’objet vous fait autant envie dans 30 jours, vous pourrez l’acheter avec la certitude que vous l’utiliserez. Mais généralement, vous l’oublierez à jamais.

Clé 3 : trouvez une place pour l’objet avant même de l’acheter

Vous connaissez cette phrase : chaque chose à sa place, et chaque place à sa chose.

C’est exactement ça, et vous devriez l’adopter.

Ainsi, avant même d’acheter un objet, demandez-vous où vous allez le mettre. S’il va embellir votre maison, ou au contraire, l’encombrer.

Clé 4 : soyez extrême

Vous pouvez aussi décider de devenir extrême.

Les publicitaires sont forts pour appuyer sur vos boutons émotionnels les plus sensibles. Ils savent comment vous faire acheter.

Alors, vous pouvez décider de ne plus écouter les publicités ainsi que de ne plus vous rendre dans des lieux de consommation. Comme des centres commerciaux, par exemple.

Extrême, mais efficace.

Allez, continuons sur une autre erreur post-désencombrement courante.

 

Erreur 3 : vous ne dîtes jamais non

Les gens sont de bonnes volontés. Ils vous offriront leur objet dont ils ne servent plus, dans l’espoir que vous les utilisiez.

Mais vous le savez en les acceptant qu’ils vont pourrir dans un coin de votre maison. Qu’ils ne vous serviront jamais.

Alors, apprenez à dire non.

C’est difficile, mais si vous n’y parvenez pas, votre maison ne vous correspondra plus. Elle sera habitée d’objets qui ne sont pas les vôtres. Avec une décoration que vous n’aimez pas.

Alors, reprenez le contrôle, et essayez de dire non.

On continue ?

 

Erreur 4 : vous achetez des trucs pour remplir l’espace

Si vous arrêtez de commettre les erreurs de désencombrement que l’on a vu ensemble, vous réussirez à vivre dans une maison épurée.

Ainsi, certaines étagères seront vides.

Certains meubles aussi.

Et vos murs également.

Et c’est parfait comme ça. Essayez de résister à l’idée d’acheter de nouveaux objets pour remplir l’espace.

Vous pourrez enfin respirer, et vivre dans un endroit calme et reposant.

Et comme Gandhi, vous pourrez laisser rentrer chez vous toutes les cultures du monde :

« Je ne veux pas que ma maison soit murée de toutes parts, ni mes fenêtres bouchées, mais qu’y circule librement la brise que m’apportent les cultures de tous les pays. »

Houlala… L’erreur qui suit va vraiment vous mettre une claque.

 

Erreur 5 : vous n’avez pas de place pour les objets

Je dois encore vous parler de ma mère.

Nous venons d’aménager dans une nouvelle maison.

Et comme elle n’a pas encore défini tous ses repères, elle n’a pas de place pour chaque chose.

Ainsi, elle laisse son chargeur de portable, son sac et certains bibelots sur la table, là où je travaille ou encore sur le canapé, là où je dors.

Ça encombre la maison, et la rend « bordélique ».

Et c’est ce qu’il se passe lorsque vous ne définissez pas de place pour chaque objet.

Ainsi, si vous en perdez certains régulièrement, ou que vous ne savez jamais où les mettre, choisissez-leur maintenant un lieu dédié.

Vous économiserez beaucoup de temps et de stress.

Allez, passons sur la dernière des dernières erreurs de désencombrement.

 

Erreur 6 : vous stockez ce qui ne sert plus

Parfois, nous stockons des choses qui ont servi un jour, mais qui ne servent plus.

Par exemple, un meuble que vous avez remplacé par un autre. Ou un objet échangé par un plus récent.

Mais, si vous continuez de stocker ce qui ne sert plus, vous allez alourdir votre maison.

Ainsi, prenez du temps pour éloigner de votre maison tout objet qui ne sert plus, et que vous n’avez pas l’intention de réutiliser

Excellent !

Je pense qu’il est grand temps de conclure, vous ne trouvez pas ?

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

À vous de jouer

33 erreurs de désencombrement qui ruinent vos efforts

Nous venons de voir 33 erreurs de désencombrement.

Certaines plus graves que d’autres, certes, mais toutes aussi importantes à éviter.

Voici tout de même un top 10 des plus graves :

  1. Vous ne définissez pas votre pourquoi
  2. Vous ne vous détachez pas des objets avant même de désencombrer
  3. Vous ne vous ambiancez pas pour faire le tri
  4. Vous touchez vos objets
  5. Vous faites plusieurs choses à la fois
  6. Vous associez les gens aux choses
  7. Vous ne laissez pas vos murs respirer
  8. Vous vous demandez ce que vous voulez jeter, plutôt que ce que vous voulez garder
  9. Vous achetez des tiroirs de rangement
  10. Vous ne changez pas votre manière de consommer

Si vous parvenez à les éviter, vous réussirez à vivre dans une maison épurée. Vous pourrez enfin transformer votre maison en un lieu reposant, calme où vous pouvez respirer.

Alors oui, je le sais. Ce n’est pas facile. De manière générale, tout ce qui est bénéfique pour vous ne sera jamais facile.

Douche froide, bonne alimentation, vous lever tôt, éviter d’aller sur les réseaux, lire…

Parfois, vous aurez envie d’abandonner… De tout lâcher…

De rendre les armes et de retourner dans votre zone de confort.

Dans ces moments-là, tenez bon. Pensez fortement à votre pourquoi. À votre motivation profonde, celle qui vous pousse à désencombrer. Celle qui vous pousse à traverser ces moments douloureux. Celle qui vous pousse à vous séparer de vos objets les plus sentimentaux.

Et continuez d’avancer. Un petit pas à la fois. Un objet en moins chaque jour.

Accrochez-vous à la barre malgré la tempête, et dans quelques années, lorsque vous regarderez en arrière, vous serez fier de vous.

Fier d’avoir tenu bon.

Fier de ne pas avoir suivi la normalité.

Et surtout, fier de vous êtes concentré sur l’essentiel. Car seul cela compte.

Allez, finissons sur une citation qui devrait vous inspirer à désencombrer :

« Le sculpteur produit la belle statue en déchiquetant les parties du bloc de marbre qui ne sont pas nécessaires — c’est un processus d’élimination. » – Elbert Hubbard

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

6 commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marre de passer votre vie à ranger et nettoyer ? Recevez gratuitement mon guide 🙂

%d blogueurs aiment cette page :