Développement personnel

Les bienfaits des corvées pour les enfants

Pourquoi devriez-vous donner des corvées à faire à vos enfants ? N’est-ce pas exploiter ces chères petites têtes blondes ? En tant que parent, on peut se poser la question… Découvrez ici les bienfaits des corvées pour les enfants et ce que vous pouvez leur demander en fonction de leur âge.

Lors de mon article “Opération dézingage charge mentale” je parlais surtout de votre partenaire de vie pour la répartition des tâches ménagères et des corvées. Cependant le foyer est aussi composé des enfants (et oui… tout le monde y passe).

En tant que parent, vous vous attachez à faire le mieux pour eux. 

Est-ce raisonnable de penser que l’on peut demander aux enfants de participer ? N’est-ce pas abuser de leur innocence ? 

Les bienfaits des corvées pour les enfants

1- Pourquoi faire participer les enfants aux corvées ?

Les bienfaits des corvées pour les enfants
Photo de cottonbro provenant de Pexels

À première vue, on peut se dire qu’il n’est pas normal de leur donner des tâches ménagères.

On voit beaucoup de parents (surtout les mamans) gérer l’intégralité des tâches sans demander d’aide aux enfants.

Un sentiment de culpabilité naît lorsqu’on évoque le sujet.

Pourtant les bienfaits et les avantages sont multiples…

Les bienfaits des corvées pour les enfants

C’est bon pour eux

Les tâches ménagères ne sont clairement pas une partie de plaisir pour les enfants. Pourtant, il est prouvé que ceux qui aident le plus à la maison réussissent mieux dans la vie.

Différentes études montrent qu’intégrer les enfants dans les questions d’intendance quotidienne leur rend service. Certains experts comme Richard Bromfielf, psychologue à la faculté Harvard Medical School, vont même plus loin en précisant : 

Un enfant qui ne participe pas aux tâches ménagères ne développe pas des compétences importantes qui l’aideront plus tard dans la vie.”

Pour en découvrir un peu plus découvrez l’article du site “Apprentis parents” avec l’article “Pourquoi votre enfant doit-il participer aux tâches ménagères (et comment le motiver ?“. 

En lui confiant ces corvées, vous lui montrez que certains travaux doivent être fait, vous lui apprenez le sens du travail d’équipe et de la coopération.

Les bienfaits des corvées pour les enfants

C’est bon pour les parents 

On entend de plus en plus parler du burn-out parentale et de la charge mentale. L’évocation même de ces deux sujets me semble une bonne raison pour apprendre aux enfants à gérer les tâches ménagères et les questions d’intendance.

👉 À découvrir : 2 Ressources gratuites rien que pour vous !

  • La première, pour faciliter le quotidien la mise en place de routines est une des premières étapes. Que ce soit pour les parents ou pour les enfants, téléchargez le document (gratuit) “Suivi des routines” dans l’article « 5 bienfaits des routines ».
  • La seconde, pour vous éviter de vous répéter 50 fois, une check-list  de 6 tâches à faire par les enfants au quotidien. À accrocher sur votre frigo, vous la trouverez dans l’article “Habitudes du soir pour être zen le matin“.

Les bienfaits des corvées pour les enfants

2- Les corvées selon les âges

Les bienfaits des corvées pour les enfants
Photo de Саша Лазарев provenant de Pexels

Si leur donner des tâches est bon pour eux, il est important de ne pas trop leur donner et de ne pas être trop exigeant.

C’est en leur montrant comment faire, avec patience et bienveillance, que vous aurez le plus de chance que cela se passe bien.

L’apprentissage par le jeu reste la meilleure solution.

Les bienfaits des corvées pour les enfants

2-3 ans

Les bienfaits des corvées pour les enfants
Photo de Min An provenant de Pexels

À cet âge on commence tout en douceur par des corvées simples.

📝 Exemples

  • Apporter des vêtements à la buanderie
  • Ranger le linge
  • ramasser des jouets
  • Dépoussiérer
  • Nourrir les animaux
  • Mettre les vêtements dans le sèche-linge
  • Trier et regrouper les chaussettes

Les bienfaits des corvées pour les enfants

4-5 ans

Les bienfaits des corvées pour les enfants
Photo de nappy provenant de Pexels

À cet âge on peut leur demander de faire un peu plus. On rajoute les corvées précédentes à celles qui suivent.

📝 Exemples

  • Mettre la table
  • Débarrasse la table
  • Aider à préparer le dîner
  • Transporter et ranger les courses
  • Retirer les draps du lit
  • Trier le linge
  • Arracher les mauvaises herbes
  • Faire une petite collation
  • Plier les serviettes

Les bienfaits des corvées pour les enfants

6-9 ans

Les bienfaits des corvées pour les enfants
Photo de Gustavo Fring provenant de Pexels

Dans cette tranche d’âge on les responsabilise de plus en plus. On rajoute de nouvelles tâches. On montre par l’exemple et on assiste son enfant dans les corvées.

📝 Exemples

  • Passer l’aspirateur
  • Plier le linge
  • Balayer le sol
  • Nettoyer les surfaces planes (tables, comptoirs…)
  • Vider le lave-vaisselle
  • Aller chercher le courrier
  • Ramasser les feuilles mortes du jardin

Les bienfaits des corvées pour les enfants

10-15 ans

Les bienfaits des corvées pour les enfants
Photo de Gustavo Fring provenant de Pexels

Dans ces âges, on travaille de plus en plus l’autonomie et l’indépendance. Le but de leur donner des corvées est bien d’en faire des adultes responsables. On leur donne toutes les clefs pour qu’ils sachent gérer leur futur quotidien.

📝 Exemples

  • Faire la lessive
  • Tondre la pelouse
  • Laver la voiture
  • Cuisiner un plat
  • Faire la vaisselle
  • Nettoyer la salle de bain
  • Sortir les poubelles
  • Passer la serpillière
  • Superviser les jeunes frères et sœurs
  • Charger le lave-vaisselle

Les bienfaits des corvées pour les enfants

Visuel réalisé sur Canva.com

Les bienfaits des corvées pour les enfants

Conclusion

Les bienfaits des corvées pour les enfants
Photo de Mike provenant de Pexels

Le métier de parent est un des plus difficile qui soit. Il faut savoir expliquer, transmettre, montrer l’exemple et tout ça avec bienveillance.

Leur donner les bonnes habitudes n’est pas toujours facile mais vous en serez récompensé(e) en les voyant devenir des adultes autonomes et indépendants. De plus leur donner l’habitude de participer vous permettra de ne pas avoir à tout gérer pour eux.

Cela participe à la diminution de votre charge mentale (et ça on adore !!).

Il faudra bien sûr du temps avant d’en ressentir les premiers bénéfices en tant que parent, mais la confiance et l’estime d’eux-mêmes qu’ils développeront sera votre premier cadeau (oui… je sais, mais c’est quand même mieux que le collier de nouilles non ?).

Ce qu’il faut retenir

Donner des corvées aux enfants est bon pour eux. Au-delà de la préparation à leur future vie d’adulte il y a plusieurs bénéfices :

Les bienfaits des corvées pour les enfants

✅ Les enfants à qui l’on donne des corvées réussissent mieux dans la vie

✅ Vous leur apprenez le sens du travail d’équipe et de la coopération

✅ Il est important de ne pas trop leur donner et de ne pas être trop exigeant

✅ En tant qu’adulte, on leur montre comment faire, avec patience et bienveillance

✅ À chaque tranche d’âge correspond son lot de corvées

✅ Beaucoup de parents culpabilisent à l’idée de donner des corvées à leur(s) enfant(s) et gèrent l’intégralité des tâches ménagères → burn-out parental et charge mentale. Faire participer les enfants diminue le surmenage parental.

Les bienfaits des corvées

👉 Pour aller plus loin vous pouvez découvrir l’article du blog Les super parents, “5 pistes à explorer pour des enfants autonomes“.

Si vous avez aimé cet article, likez, partagez, commentez 🙏.

Dites-moi en commentaire quel âge ont vos enfants et quelles corvées vous pensez leur donner 🙂. Avez-vous des conseils à nous donner ? Si oui, n’hésitez pas à partager votre expérience.

Mylène

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

8 commentaires

  • Helena

    Super article ! Il m’a fait pensé à un article sur le rituel du soir publié sur notre site. Pour le moment, notre petite de 6 ans range et plie ses affaires toute seule et chaque soir aide à débarrasser la table et/ou à passer un coup d’éponge. Des fois on a l’impression d’être un peu stricts et de lui en demander peut-être un peu trop mais cet article m’a rassurée, merci !

    • Mylène Legrand

      Bonjour Héléna,
      oui, soit rassurée, quelques tâches données aux enfants ne leur font pas de mal.
      Ce n’est pas toujours facile de savoir si l’on dose bien ou pas mais ne rien leur donner à faire ne serait-il pas pire ?
      Puisque tu es dans cette démarche, je pense que tu connais la réponse 😉
      J’espère que le tableau des tâches selon les âges pourra t’aider un peu.
      Merci pour ton commentaire.
      Au plaisir

  • Florian

    Excellent : les tâches ménagères semblent s”arrêter à 15 ans.
    Comme j’en ai 18, je n’ai même pas besoin d’aider :p

    Bref : je suis complètement d’accord. Car personnellement, j’ai n’ai quasiment jamais aidé pour les tâches ménagères.
    Résultat : à 17 ans, je ne savais pas faire tourner un lave-vaisselle, une machine à laver et j’ai même découvert que notre four était tactile.
    Autrement dit : je ne savais pas du tout m’occuper d’une maison seul. Alors vaut mieux impliquer les enfants tout petit dans les tâches ménagères 🙂

    • Mylène Legrand

      Bonjour Florian,
      Merci infiniment pour ton retour d’expérience.
      Il me semble que tu viens de nous montrer à quel point il est important d’inclure les enfants dans la gestion du quotidien.
      Sans cela arrivé à l’âge adulte, il faut tout apprendre d’un coup… (Aïe !)
      Tout est dit 🙂.
      Ton témoignage est précieux. Merci d’avoir pris le temps de le faire.
      Bien à toi, jeune Padawan 😉

  • Delphine

    Alors moi je n’ai pas encore d’enfants mais je suis tout à fait d’accord avec ta vision des choses ! Le problème c’est que j’ai un peu l’impression detre la seule dans ma famille…des conseils ? Que répondre aux personnes qui disent que les enfants doivent s’amuser, que c’est nous qui avons choisi de faire des enfants et que ce n’est pas leur rôle ?

    • Mylène Legrand

      Bonjour Delphine,

      Ne pas avoir d’enfant ne t’empêche pas d’avoir une idée de ce que tu souhaites faire plus tard.
      Et puis tu sais jusqu’à preuve du contraire, il n’y a pas encore de formation pour être parent…
      Chacun fait comme il peut… sans forcément se rendre compte des impacts parfois très négatifs que cela peut avoir sur les enfants.

      Bien évidemment que les enfants doivent jouer. Avons-nous dit le contraire ?
      Ici il ne s’agit pas de “rôle” à tenir mais d’apprentissage.
      Le but de la participation aux tâches ménagères n’est pas d’avoir de petits esclaves, mais bel et bien la responsabilisation.
      Faire le distinguo est plus que primordial. Il s’agit de parentalité positive.

      C’est bien pour ça qu’il y a des corvées à donner selon les âges.

      À mon humble avis, quand un parent te répond cela, c’est surtout qu’il se sent jugé et attaqué lui-même.
      Tu me demandais un conseil…
      En ce qui me concerne, quand je parle de ça dans le même contexte que toi, je commence toujours par rassurer la personne en face.
      Pour beaucoup de choses nous sommes livrés à nous-même. Nous faisons de notre mieux.
      C’est pareil pour la parentalité.

      Seuls les parents qui acceptent de remettre en cause leurs croyances, s’informent et changent d’approche, obtiennent de bons résultats.

      Je pose simplement la question : des milliers de personnes qui font un retour si positif peuvent-elles avoir tort ?

      La problématique majeure reste le manque d’information et … de formation.

      Nous ne pouvons pas blâmer un parent de ne pas savoir faire…
      Nous pouvons simplement proposer de l’aide et montrer qu’il y a d’autres chemins possibles.
      –> Comme avec les enfants, il faut être patient(e) et bienveillant(e) 😉

      Merci pour ton commentaire 🙂

  • Carole

    Comment te remercier Mylène de me faire sentir normale ! Bien sûr qu’ils ont des choses à faire mes petits. Si bien souvent ça commence avec de l’entrain : la petite demande souvent ce qu’elle peut faire pour m’aider, le plus grand est parfois un peu plus difficile à mobiliser mais il fait quand même.
    Et j’ajouterai une règle : celui qui fait la bêtise la répare. Cela concerne le verre qu’on renverse ou autre truc qui nous arrive à tous mais souvent c’est maman qui ramasse derrière les petits. Résultat : ils ne comprennent pas à quel point c’est pénible et que cela ne nous concerne pas !!

    Idem si réflexion laissant entendre que maman est une boniche : et ben je fais la grève du truc en question comme ça ils comprennent vite et prennent en charge.
    Mère indigne ? Sûrement mais j’assume ! Et j’en fais encore pas mal crois-moi !!

    Bises et prends soin de toi,
    Carole

    • Mylène Legrand

      Bonjour Carole,
      Merci de venir appuyer mon article de ton témoignage.
      Je ne pense pas que tu sois une mère indigne, mais plutôt une mère qui responsabilise ses enfants 🙂.
      Les quelques témoignages de mamans que j’ai autour de moi et qui pratiquent cela sont très positifs.
      Et puis n’oublions pas que l’éducation ce n’est pas toujours de faire plaisir aux enfants.
      Par nature, nous n’aimons pas les contraintes et les enfants n’échappent pas à la règle.
      Merci de nous avoir donné ton retour d’expérience qui je suis sûre encouragera les mamans (et papas) à aller vers cette démarche.

      Bizbiz et toi aussi prends soin de toi 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marre de passer votre vie à ranger et nettoyer ? Recevez gratuitement mon guide 🙂

%d blogueurs aiment cette page :