Money

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros ?

Avez-vous déjà fait des achats que vous avez regrettés ? Personnellement, ça m’est déjà arrivé quelques fois… En découvrant ce qu’était l’effet Diderot, une stratégie marketing très puissante, j’ai eu la sensation que ça ne serait plus jamais possible. Connaître cet effet vous permettra, non seulement, d’économiser des milliers d’euros mais vous fera aussi gagner du temps. Si vous êtes sur le point de déménager ou de faire les boutiques, lisez vite cet article pour acheter en toute conscience et éviter des frais inutiles. Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros ?

1. Comment Denis 52 ans, est devenu un sur-consommateur malgré lui…😱

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros ?

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros
Photo christian buehner sur Unsplash

Denis est un homme de 52 ans qui vit simplement sans extravagance. Certes il n’est pas riche mais il vit dignement et librement. Tout va bien dans le meilleur des mondes et rien jusqu’ici ne laisse présager qu’il puisse en être autrement. Pourtant un beau jour, la vie de Denis se transforma en véritable cauchemar. Pourquoi cet homme tranquille, aimant passer sa robe de chambre lorsqu’il était chez lui, bascula-t-il du côté obscur ? Qu’avait-t-il bien pu se passer pour qu’il finisse criblé de dettes et que sa vie devienne un cauchemar ?

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros ?

Les circonstances

Denis vient de vendre sa magnifique bibliothèque et reçoit une importante somme d’argent contre celle-ci. Il décide de payer le mariage de sa fille et de s’accorder un petit plaisir. Il profite de l’occasion pour remplacer sa vieille robe de chambre. Pourquoi cet évènement est-il si terrible ? En quoi une simple robe de chambre peut-elle changer la vie d’un homme ?

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le problème avec cette nouvelle robe de chambre était sa beauté, c’était un vrai produit de luxe. Elle était tellement plus belle que l’ancienne, de qualité tellement supérieure, que tout ce qui l’entourait, semblait désormais laid et vulgaire. Denis qui avait toujours vécu simplement trouva subitement qu’il n’y avait plus aucune harmonie entre ses objets.

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros ?

La chute

Il ressent soudainement et violemment le besoin d’acheter de nouvelles choses à la hauteur de la beauté de son vêtement. Cela commence par sa chaise, puis c’est au tour des tableaux, tapis, tables… Il change quasiment tout chez lui.

La fin de Denis ?

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros
Pinterest

Cet homme s’appelait Denis Diderot, célèbre philosophe à l’époque des lumières, il est reconnu pour sa culture, son esprit critique et un certain génie. Cette mésaventure avec sa robe de chambre ne fut pas sa fin et lui fit même écrire un livre : « Regrets sur ma vieille robe de chambre ».

« J’étais le maître de mon ancienne robe de chambre », écrit-il, «  puis je suis devenu l’esclave de ma nouvelle ».

Les enseignements tirés de cette expérience

Si un homme pareil (il était considéré comme un génie !) est tombé dans ce piège, tout le monde peut le faire aussi. Diderot raconte les conséquences inattendues de l’achat innocent d’une nouvelle robe de chambre rouge. Il explique comment un nouvel achat n’est jamais un évènement anodin. Il affirme, pour l’avoir vécu, que nous commençons à nous identifier à nos possessions et à rechercher de nouvelles choses qui correspondent à notre sens d’identité. Chaque nouvel achat crée souvent une spirale de consommation (une chaîne d’achats) qui nous amène à posséder plus de choses.

Article à  découvrir : Quelles solutions aux problèmes d’argent

2. L’utilisation de l’effet Diderot en marketing

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros ?

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros
Photo Mike Petrucci sur Unsplash

Bien… Maintenant que nous connaissons l’histoire de Denis, regardons un peu comment les marques utilisent ce fameux « effet Diderot ». Rappelons qu’une des problématiques des marques est de transformer un client occasionnel en un client à long terme.

Les deux principes de base de l’effet Diderot : quelques exemples de stratégies marketing

Pour mettre en évidence l’utilisation de l’effet Diderot dans notre vie quotidienne de consommateur, je vous propose trois exemples.

📝 Exemple N°1 

Combien de fois, avez-vous acheté un article en vous disant : « pour que ça ait de l’allure il faut que je complète avec… ».

En achetant un nouveau vêtement, n’avez-vous jamais eu envie d’acheter la paire de chaussures qui allait bien avec ? Et cet article de salle de bain, n’avez-vous jamais ressenti le besoin de coordonner un ensemble ? Les marketeurs avisés regroupent souvent des produits complémentaires et nous font des offres si convaincantes que nous ne pouvons pas les refuser. Un achat apparemment innocent peut entraîner de nombreuses mauvaises décisions. 

📝 Exemple N°2 

Le sens de l’identité : Qu’est-ce que c’est ? Même si vous n’êtes pas acheteur d’un produit, vous participez à sa plus-value… Prenons l’exemple d’une marque de voiture connue : BMW. Généralement vous serez plutôt d’accord pour dire que c’est une marque de « luxe ». Bien qu’il n’y ait pas besoin d’être millionnaire, tout le monde ne peut pas s’en payer une. 

Quelle est la stratégie marketing de BMW ? Cette marque se fait un devoir de faire de la publicité à tout le monde, que vous ayez les moyens de vous en payer une ou pas, n’est pas la question principale. À première vue, on pourrait se dire que ce n’est pas très stratégique comme façon de faire. Pourquoi ne pas faire de la publicité directement à sa cible ? Une telle marque sait forcément ce qu’elle fait. C’est là qu’entre en jeu le STATUT. Le but n’est pas forcément de vous vendre quelque chose. Par contre, faire croire à tout le monde que le produit est précieux, ça c’est intéressant. L’image de marque est améliorée. L’image des clients est par la même occasion valorisée. L’argent arrive lorsque les gens achètent leurs produits pour signaler leur statut.

Principe N° 1 

Les biens achetés définissent l’identité de l’acheteur et ont tendance à se compléter : que ce soit une paire de chaussures ou une nouvelle voiture, un individu s’identifie à un bien et comprend qu’il reflète sa personnalité, ses goûts, son statut.

📝 Exemple N°3 

La chaîne d’achats, où la spirale de la surconsommation : vous achetez un produit luxueux et de meilleure qualité que d’habitude, vous êtes content de vous, de votre achat et de la vie en général. Cependant peu à peu, vous vous mettez à comparer tout ce qui n’est pas ce nouvel achat. Soudainement tout vous semble vieux, démodé…à changer impérativement. L’achat en chaîne ce n’est pas seulement lorsque nous achetons un seul article, c’est surtout quand nous achetons un article pour remplacer quelque chose qui fonctionne encore.

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros
Photo Stas Knop
Principe N° 2 

L’achat de biens qui change du comportement habituel d’un individu peut déclencher une spirale de consommation. Les produits inhabituels (luxueux) peuvent modifier la perception d’une personne, nécessitant l’achat de nouveaux articles correspondant à la nouvelle identité.

3. Comment éviter l’effet Diderot ?

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros ?

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros
Photo Jose Aragones sur Unsplash

Il est important de réaliser que l’effet Diderot exerce une force d’attraction très importante. Même en ayant connaissance des mécanismes utilisés il n’est pas simple de les surmonter. Pour contrer cet effet je vous propose de travailler sur plusieurs axes.

Pratiquer la gratitude

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros
Photo Free-Photos–242387

Attendez avant de lever les yeux au ciel… Je m’explique : si nous ne sommes pas heureux avec ce que nous avons maintenant, rien, non rien de rien ne sera jamais suffisant. La gratitude, la satisfaction, c’est quelque chose que nous développons. Ça n’est pas une émotion que nous pouvons gagner ou acheter. Il faut le travailler. Si vous arrivez à être reconnaissant de ce que vous offre le quotidien, à défaut de parler de bonheur, vous pouvez au moins gagner en paix et en sérénité.

Au moment de l’achat (ou d’un déménagement)

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros
Photo Mediamodifier

Rappelez-vous que vos biens ne vous définissent pas

Bien que tout soit fait pour que nous pensions le contraire, rappelez-vous que ce ne sont pas vos possessions qui vous définissent. Privilégiez l’être sur l’avoir et achetez des expériences plutôt que des biens.

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros
Photo Pedram Normohamadian sur Unsplash

Pensez à l’utilité

Achetez des choses pour leur utilité et non pas pour l’image qu’elle renvoie. Achetez-vous un objet ou un statut social ?

Article à  découvrir : l’effet de dotation (autre stratégie marketing)

Ne recommencez pas à zéro chaque fois que vous achetez quelque chose de nouveau

Lorsque vous achetez de nouveaux vêtements demandez-vous si cela correspond à votre garde-robe actuelle. Si vous avez besoin de compléter avec une autre paire de chaussure alors que vous avez déjà 15 à 20 paires de chaussures, c’est qu’il vous faut faire un autre choix. Pour un déménagement, posez-vous aussi ces questions pour l’ameublement. Analysez les coûts des futurs achats.

Utilisez les bons outils

Connaissez-vous la méthode BISOU ? C’est une méthode mnémotechnique qui permet d’acheter en toute conscience en se posant des questions simples. Vous trouverez le détail de l’explication dans mon article « La méthode BISOU ».

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros

4. Conclusion

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros ?

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros
Photo Joshua Earle sur Unsplash

À vivre dans une société de consommation nous oublions parfois qu’un ensemble de stratégies marketing nous entourent et qu’elles font complètement partie de notre environnement. Le marketing ce n’est pas seulement un super slogan comme « 100 % des gagnants ont tenté leur chance ». Non c’est aussi des mises en situations, des émotions déclenchées par des situations provoquées et une insatisfaction permanente entretenue. Pour faire court, c’est tout une culture. Résister à la tentation du consumérisme est bien plus compliqué qu’il n’y paraît. Seuls les consommateurs avertis peuvent avoir une chance de ne pas tomber dans tous les pièges. Contourner ces pièges permet non seulement d’acheter en toute conscience, mais aussi et surtout de tenir son budget de façon efficace. La connaissance de cette stratégie permettra sur toute une vie de faire les bons choix et de rester libre du consumérisme. Il y aura ainsi des situations compliquées comme le surendettement qui pourront être évitées.

Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros ?

Ce qu’il faut retenir

Le marketing utilise l’effet Diderot pour nous pousser à la consommation, il joue avec :

  • Notre désir d’appartenance à un groupe (l’identité)
  • La comparaison avec ce que nous avons déjà (la frustration)

Pour ne plus être victime de cet effet, il faut :

  • Avoir confiance en soi
  • Pratiquer la gratitude
  • Se poser les bonnes questions au moment de l’achat (Méthode BISOU)

Si vous avez aimé cet article, likez, partager, commentez 🙏.

Dites-moi en commentaire si vous arrivez désormais à reconnaître l’effet Diderot. Quel piège avez-vous évité ?

Mylène

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

14 commentaires

  • Carole

    Ah Mylène, merci !
    Grâce à cet article, je comprends que ce qui est défini comme un manque de goût chez moi me sauve de l’effet Diderot !
    Je ne sais pas m’habiller du coup je fais simple.
    Je ne roule pas sur l’or, du coup j’achète des choses de qualité moyenne + pour ne pas avoir à racheter rapidement des biens qui se cassent facilement et seulement si j’en ai grave besoin (j’attends parfois des mois avant de passer à l’acte et souvent j’achète pas parce que c’était pas un vrai besoin)

    Sauf, sauf… les livres ! Est-ce qu’il y a un effet Diderot pour les livres ou bien je suis définitivement perdue ? ah ah

    • Mylène Legrand

      Hello Carole,
      ne t’inquiètes pas on a tous nos petits péchés mignons, en ce qui me concerne ce sont les BD.
      Autant pour les livres en général ça ne me dérange pas d’être en numérique autant les BD…
      Je prévois de faire un article sur les livres en particulier, mais pas immédiatement (je vais finir la série pour le désencombrement du dressing en premier 🙂).

      Mais je pense pouvoir dire que tu n’es pas perdue 🙂, car je te vois évoluer au fur et à mesure. Paris ne s’est pas fait en un jour.
      Surtout pas de culpabilité et avance à ton rythme, c’est le plus important.
      À bientôt.

  • Charlène

    Merci Mylène pour cet article. Tu insistes bien sur la nécessité de connaitre ces stratégies marketing pour devenir un consommateur averti et pouvoir ainsi éviter ses pièges.
    Pour la méthode Bisou, je rajouterai de s’interroger aussi sur la composition du produit. (ça peut aller avec le O)
    Bonne journée

    • Mylène Legrand

      Bonjour Charlène,
      Tu as raison sur la composition du produit mais la méthode n’étant pas de moi mais de Marie et Herveline je ne modifie rien.
      Je pense aussi comme toi, qu’à partir du moment où l’on commence à se poser des questions sur l’origine on peut aller plus loin dans sa démarche.
      Merci pour ton message 🙂 je suis contente de voir que cela pourras te servir.
      À bientôt.

  • Pascale

    Merci Mylène, ton article est très intéressant : je ne connaissais pas cette histoire concernant Diderot ! C’est édifiant !
    Et je ne pratiquais que le B de ta méthode Bisou : les 4 autres lettres avec les questionnements qui les accompagne me parlent bien. Je vais la pratiquer.

    • Mylène Legrand

      Bonjour Pascale,
      Merci pour ton message, je suis contente de savoir que tu ne connaissais pas l’effet Diderot, tu es désormais une consommatrice un peu plus avertie 🙂.

  • Charles

    Avec le confinement que nous venons de vivre, on se faisait justement une réflexion sur les objets (sans connaître l’effet Diderot).
    Nous nous sommes rendus compte que nous faisons de nombreuses dépenses en moins mais que cela ne nous manquait pas. Ainsi, nous avons décidé de noter dans un coin lorsque nous aurons envie d’acheter quelque chose et de vérifier trois mois plus tard que c’était toujours le cas avant de l’acheter.
    Grâce à ton article, je pourrais paraître plus intelligent en soirée en parlant de l’effet Diderot ! :p

    • Mylène Legrand

      Bonjour Charles,
      Tout d’abord merci pour ton message qui me fait extrêmement plaisir.
      C’est une excellente idée de noter ce dont on a envie et de voir si plus tard c’est toujours le cas.
      C’est ce qu’on appelle une liste des envies 🙂
      PS : je suis contente de savoir que tu pourras briller en société grâce à l’effet Diderot (tu m’as fait sourire avec ta remarque car ma sœur m’a dit la même chose 🙂)

  • Jerome Choisnet

    Bonjour Mylène,

    Je trouve ton article très joliment agencé et le contenu fort intéressant. Je ne connaissais pas l’effet Diderot. L’histoire de sa robe de chambre est très parlante.
    L’invitation à ne pas se définir par l’avoir mais par l’être est vraiment importante, car l’avoir s’étend à un domaine plus vaste que ce qu’on imagine, c’est ce que j’ai découvert récemment…

    Compliments pour l’ensemble de ton blog, ça me donne envie de mieux connaître le minimalisme.

    All the best,
    Jérôme

  • Audrey

    Coucou Mylène! Merci pour cet article avec Diderot! et surtout avec le concept de gratitude qui m’a bcp aidée à gérer mes pulsions d’achat. Bcp se plaignent (et j’en ai fait partie) ce qu’ils n’ont pas alors qu’on possède déjà tant! Du coup, je tiens un journal de gratitude dans lequel je suis reconnaissante et parfois, il m’arrive de mentionner aussi que futile que ce soit des choses matérielles. Et depuis, j’en achète de moins en moins 🙂 de la pure magie la gratitude 🙂

  • Alex

    Article très intéressant, merci ! Effet Diderot et méthode BISOU : je me coucherai 2 fois moins bête ce soir ! 😉
    Je pense que l’un des éléments clés pour ne pas “tomber dans le panneau”, c’est de prendre du recul, ce que doit permettre la méthode BISOU. Moi, ça me fait penser aussi à la méditation de pleine conscience : on identifie ses émotions mais on apprend aussi à comprendre qu’on ne fait pas qu’un avec elles, qu’on peut s’en “débarrasser”.
    Par ailleurs, je trouve que la période du confinement a été une excellente occasion de réaliser qu’on pouvait vivre très heureux avec ce que l’on avait déjà 🙂

    • Mylène Legrand

      Bonjour Alex,
      Je te rejoins à 200 % sur la méditation de pleine conscience cela aide à se rendre compte quand on est en pilote automatique 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :