Développement personnel

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

Savoir gérer son temps est important, mais il est encore plus important de savoir gérer son énergie. Pour optimiser votre travail, votre désencombrement ou quoique ce soit dans la vie, il faut savoir utiliser au mieux vos ressources. Cela permet de ne pas s’épuiser inutilement et d’être bien plus efficace. Je vous propose aujourd’hui l’article d’une professionnelle de la santé :  Carole Thiebault, naturopathe, pour optimiser vos ressources et vous épargner des souffrances inutiles quelles que soient les situations y compris pour le désencombrement de votre maison. Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

Présentation :

Carole est naturopathe. Reconnue par l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) comme étant la 3ᵉ médecine traditionnelle, aux côtés de la Médecine Traditionnelle Chinoise et de la Médecine Ayurvédique, la naturopathie est une médecine holistique, qui prend en considération tous les aspects de la personne et cherche à agir, non pas sur le symptôme, mais sur la cause.

Carole passionnée par son travail, tient aussi un blog : 28 jours de la vie d’une femme. Bien que principalement destiné aux femmes, les hommes sont les bienvenus sur son blog. On y parle de questions de femmes mais aussi de fertilité, et ça ce n’est pas qu’une question de femmes (c’est 50 / 50 🙂).

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

1. Savoir à quel niveau d’énergie on se situe

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

À quoi cela sert-il ?

Auriez-vous l’idée de vous mettre à faire le ménage en pleine grippe ? Je ne crois pas m’avancer en  écrivant que pour 99 % d’entre vous (il y a toujours des exceptions) répondront non à cette question. Peut-être ne vous êtes-vous jamais interrogé(e) sur le pourquoi. C’est une question d’énergie et plus exactement d’utilisation d’énergie.

Tout comme vous classez vos tâches quotidiennes en termes de priorité, votre organisme lui-aussi va prioriser en fonction de ce qui est indispensable pour continuer à exister en tant qu’entité autonome.

Lorsque vous avez une grippe,  la priorité est de se défendre contre un virus qui menace votre intégrité (votre vie même si ça tourne mal). Toute votre énergie disponible est mobilisée vers cet objectif. Donc l’idée d’aller trier des chaussettes est à mille lieues de ses préoccupations.

En dehors de situations particulières comme la grippe, votre corps organise donc ses tâches en fonction de l’énergie disponible et des priorités.

Rappel : 

2. Désencombrer = jeter, donner, ou vendre

À découvrir : Les 10 avantages que vous donne le minimalisme

Là normalement vous commencez à comprendre que pour désencombrer votre intérieur, il va falloir viser les moments où on a le plus d’énergie et où les priorités  vitales sont assurées. Bon pour cette dernière condition en principe si vous lisez ces lignes, c’est que vous avez gravi quelques marches de la pyramide de Maslow.

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

2. Savoir choisir son moment est important

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

Maintenant que vous savez qu’il faut agir de concert avec votre niveau d’énergie, reste à savoir quand vous avez le plus d’énergie.

Je vais vous donner un scoop : il y a des personnes dites du matin et d’autres du soir. Je suis quasi certaine qu’instinctivement vous savez dans quelle catégorie vous vous situez. Vous savez donc que sur une journée, vous avez plus ou moins d’énergie.

Au-delà des individualités, il est intéressant de savoir que cette énergie varie en fonction de plusieurs facteurs. Celui qui est pour moi déterminant est le cycle hormonal. Hop, hop, hop messieurs, ne quittez pas tout de suite cette page.

Je vais vous parler aussi de vos hormones parce que vous faites du cortisol comme tout le monde par exemple.

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

Cortisol dit Coco pour les amis

Le cortisol est une hormone que l’on connaît comme étant l’hormone du stress mais c’est avant tout une hormone qui nous permet d’effectuer nos activités diurnes. Et elle fluctue tout au long de la journée.

On constate physiologiquement des pics de cortisol le matin en moyenne entre 6 et 8 heures puis clairement une baisse progressive jusqu’à la nuit. La baisse n’est pas lisse, il y a comme des sursauts et des creux. Le creux le plus notable se situe en début d’après-midi (le coup de barre de 15H / 16H) mais il est un peu compensé justement par un sursaut en fin d’après-midi.

En pratique pour le désencombrement et le rangement, visez plutôt de vous mettre en action donc le matin. Vous pourriez vous demander pourquoi je ne conseille pas la fin de journée pour profiter du mini pic. Simplement parce qu’énergétiquement, vous profiterez plus de ce qu’apporte le désencombrement en le faisant en début de journée : sensation de légèreté, d’espace.

Mais ceci est à adapter à votre profil personnel (du matin ou du soir).

 

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

3. Selon les saisons de l’annéeComment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

Le cortisol n’est pas le seul critère qui peut vous guider pour organiser votre désencombrement. Regardez autour de vous ! Je veux dire par là que la nature et sa saisonnalité sont de merveilleux conseils.

Il suffit de voir comment les arbres par exemples se débarrassent de leurs feuilles pour passer l’hiver. Les anciens ne s’y trompaient pas ! L’automne était propice au tri des graines et fruits récoltés durant l’été avant de les remiser pour passer l’hiver également.

C’était la saison où l’on réparait les outils avant de les ranger pour la prochaine saison d’utilisation.

L’automne est donc une saison propice au tri. On se décharge du trop-plein.  On fait le choix de garder ce qui servira à nouveau aux beaux jours et de se débarrasser de ce qui de toute façon ne passera pas l’hiver.

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

Vous l’aurez donc compris, l’hiver est consacré au repos, on reste sur ses acquis, on épargne notre énergie. Au mieux on peut préparer intérieurement la saison suivante. Mais l’hiver est clairement une saison incompatible avec un projet de désencombrement.

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

Vient ensuite le printemps avec les nouvelles feuilles sur les arbres, la sève qui monte le long des troncs. Une énergie nouvelle se fait jour. Vous le ressentez bien : envie de nouveautés, élan pour entreprendre, ce sont des signes encourageants pour vous consacrez à la mise en action de votre nouvelle vie minimaliste. J’attire votre attention sur un danger qui peut vous guetter : l’envie de nouveauté peut vous entraîner à acheter des biens qui ne vous sont pas utiles et qui vont à l’inverse vous encombrer à nouveau. La vigilance est de mise pour le printemps.

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

Quand vient l’été vient le moment de profiter de ce nouvel environnement intérieur que vous avez créé. Récolter les fruits de votre démarche fait partie intégrante du processus. Cette phase va d’ailleurs peut-être se révéler comme un palier vers plus de simplicité. C’est à la faveur de l’automne suivant que vous pourrez à nouveau vous questionner sur un tri supplémentaire ou non.

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

4. Selon les saisons fémininesComment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

Chez la femme (parce que c’est ce dont je parle le mieux 😉), on retrouve cette saisonnalité. La femme est rythmée par un cycle qui sans cesse se renouvelle et que l’on peut comparer au rythme des saisons de la nature.

Ainsi elle va traverser ses saisons internes, telles l’automne, l’hiver, le printemps et l’été.

À découvrir : interview avec Judith CASTRO auteur du livre “J’optimise mon cycle féminin”. Prenez un thé, installez-vous et profitez de cet entrevue faite dans la bonne humeur. 

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

À lire, l’article du magazine Ça m’intéresse : Hormone la principale messagère de nos émotions ! 

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

Concrètement, les règles correspondent à l’hiver interne et rares sont les femmes qui me contrediront si je dis qu’on n’a envie de tout, sauf de faire le ménage et encore moins le tri de notre maison à ce moment du cycle.  

Eugène, l’œstrogène

Puis vient la montée d’œstrogènes, le printemps intérieur, jusqu’à l’ovulation qui nous fait nous sentir pleine d’énergie. On peut déplacer des montagnes à ce moment du cycle. Les idées sont claires, on est ouvertes sur le monde qui nous entoure et si je pousse l’analogie, on fait pousser de belles feuilles pour séduire. En effet, notre part « animale » nous pousse à la séduction puisque nous serons physiologiquement prêtes à recevoir une fécondation.

Mais revenons au désencombrement, c’est clairement un moment propice au rangement et au classement.

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?Gégé, la progestérone

Puis vient l’ovulation et la période qui suit est une phase où règne la progestérone. C’est notre automne intérieur qui débute. L’énergie est plus à l’intériorité avec toujours cette notion de tri, une envie de se décharger de ce qui ne sert plus, de ce qui n’est plus d’actualité. On va donc faire des choix.

On y trouve aussi une certaine créativité et cela peut être propice à l’élaboration du futur système d’organisation que l’on projette pour son intérieur. Tout cela pourra être mis en action au printemps suivant.

Et ainsi de suite…

Comment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

5. ConclusionComment gérer son énergie pour plus d’efficacité ?

Désencombrer demande de faire des choix, selon notre humeur et notre énergie nous n’avons pas la même capacité à choisir. Quand on est fatigué(e), las, on a tendance à ne pas supporter le superflu, on a plus facilement envie de se débarrasser de l’inutile. C’est donc le bon moment pour effectuer un premier tri efficace. Lorsqu’on est en train de trier on ne range pas, on n’organise pas. On peut donc choisir les moments de lassitude pour trier.

Pour ranger et organiser il vaut mieux préférer les moments où l’on a le plus d’énergie. Selon que vous êtes du matin ou de l’après-midi, déterminer le meilleur moment est important.

 

Ce qu’il faut retenir

C’est le matin que nous avons tous le plus d’énergie avec le pic de cortisol (Coco 😉 ). C’est à ce moment qu’il est préférable d’agir et de prendre les décisions importantes.

Pour les femmes :

  • Pour trier : automne (avec Gégé c’est le moment où l’on a envie de se décharger le plus de ce qui ne sert plus)
  • Pour désencombrer :  automne ou printemps
  • Pour ranger et organiser : printemps (avec Eugène l’énergie est là !) 
  • On profite de son été pour inviter des amis, sortir, vivre 🎉

Article rédigé par Carole Thiebault du blog 28 jours de la vie d’une femme. En cadeau, vous êtes libre de recevoir gratuitement son livre ” Cycle menstruel : 5 clés pour retrouver l’équilibre” en cliquant sur ce lien

Si vous avez aimé cet article, ou si vous pensez que cela peut aider quelqu’un de votre entourage, n’hésitez pas : partagez, commentez, likez 🙏.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

  • Delphiane

    Article très intéressant! J’ai découvert le lien avec les cycles de la femme et je comprends mieux qu’on ait envie de faire le grand ménage au printemps ;). Je serai désormais plus attentive à mon propre cycle. Merci Mylène 😉

  • Gaëlle

    Bonjour à toutes les deux,

    Merci Mylène pour m’avoir fait découvrir Carole et son très joli blog.

    Et merci Carole, car j’ai eu plaisir à lire cet article. Vraiment intéressant de voir à quel point nos cycles de vies pouvait jouer sur notre énergie.
    Je vais donc faire plus attention à ces moments-là afin de faire les choses au mieux. 😊

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marre de passer votre vie à ranger et nettoyer ? Recevez gratuitement mon guide 🙂

%d blogueurs aiment cette page :