Femme escalade la montagne
Minimalisme

Défi personnel d’une femme ordinaire pour changer de vie

A quarante ans passés, je souhaite devenir minimaliste et changer de métier pour devenir blogueuse !

Mais pourquoi je veux faire ça ? Qu’est-ce qui me prend ?

J’ai derrière moi, plus de 30 ans de consommation et de conservation d’objets et meubles en tout genre.

Et oui ! J’adore, restaurer, fabriquer, et conserver des objets au cas où… un jour cela puisse me servir.

Mais voilà, dernièrement, je me suis rendue compte que ma façon de vivre, m’emprisonnais et m’étouffais plus qu’autre chose.

Comment j’ai réalisé ça ? Comme pour beaucoup de choses dans ma vie, ce sont les choses les plus simples et les plus terre à terre qui m’ont révélé certaines vérités.

L’élément déclencheur :

Un jour, mon mari, que j’appellerais Jul (il ne souhaite pas voir son nom apparaître sur mon blog), cherchait son passeport pour un voyage d’affaire qu’il devait faire dans la semaine.

Il était au bureau et me disait qu’il n’avait pas son passeport sur lui. Or il en avait besoin pouvoir organiser son voyage…

Etant donné que j’étais à la maison, il me demandait de le chercher pour lui.

Peu de temps avant (un mois) il avait été obligé d’annuler ce fameux voyage en question car il s’était fait voler la voiture de fonction.  Avec, je vous le donne en mille, tous ses papiers à l’intérieur!

Autant dire, que le sujet était un peu « touchy » !

Donc, lorsqu’il m’appelle, cette fameuse journée, alors qu’il est au travail  pour que je l’aide à chercher son passeport, on peut dire qu’il compte bien le retrouver rapidement…

Précisément à cet instant, je me suis rendue compte d’une chose:

Lorsqu’il me parle et me demande de chercher, je me rends compte que je ne sais pas où chercher.

J’ai la véritable sensation de devoir chercher une aiguille dans une botte de foin !

Car chez nous, une maison de 100m2, juste pour nous deux, il y a un grand salon et des petits tas un peu partout de trucs et babioles.

Ce n’est pas spécialement le bazar à proprement parlé, mais il y a beaucoup d’endroits où nous déposons les choses (les papiers, clefs, briquets, les magazines, les stylos…et parfois même des documents importants).

Rien n’est spécialement organisé, c’est plutôt le style bohême à la maison. Mais jusque-là ça n’avait jamais posé de problèmes. J’arrivais à assurer le classement administratif de façon suffisamment efficace pour trouver ce que nous cherchions à peu près quand nous en avions besoin. Même si je cherchais tous le temps mes affaires, je les trouvais en moins de 10 minutes.

Mais ce jour-là, quand il a fallu chercher son passeport et que je n’arrivais pas à le retrouver, je me suis sentie submergée !

Il était resté avec moi au téléphone pendant mes recherches et je sentais son stress m’envahir aussi (et oui… le stress est très communiquant…)

Plus je cherchais et plus je me rendais compte que je ne savais pas où chercher !

Il y en avait partout !

Le stress m’envahissait et aussi un peu … de culpabilité…car la moitié du « bazar » était le mien !

Après plus d’une demi-heure de recherche intensive à chercher :

  • dans l’entrée,
  • le salon,
  • le bureau,
  • les costumes de mon mari,
  • notre chambre (et oui le passeport pouvait se cacher partout !),

Jul pense à regarder… dans…. ??? L’imprimante !!

Oui, il était bien là !

Alléluia !!

Après le soulagement d’avoir retrouvé le fameux sésame, des évidences apparaissaient:

1. Chez nous rien n’était vraiment organisé, nous posions les objets un peu partout. Et pendant une seconde j’ai même pensé que la maison était trop petite et qu’il fallait plus grand…

Mais… A deux personnes…nous vivons dans 100 m2 !

Ce n’est pas la maison qui est trop petite !

« Faut pas charrier quand même » !

Ce sont les meubles et objets qui envahissent notre espace !

C’est complètement différent !

D’un seul coup, je me suis dit qu’il fallait changer ma façon de vivre.

2. je passais beaucoup de temps à chercher mes affaires et le temps de ménage était toujours long (et… attention… j’insiste sur le fait que je ne suis pas seule à ranger et faire le ménage. Jul, lui aussi, range et fait le ménage autant que moi ! Il ne fait pas que « participer ».

La répartition des tâches dans notre couple est un vrai 50/50.

Le ménage, une fois par semaine, à nous deux prend 4h !

A nous deux ! C’est trop ! Beaucoup trop !

3. Si je commence à compter le temps que je mets à chercher mes vêtements, mes affaires en général dans une semaine, on arrive facilement à 1H30 de recherches par semaine! Là aussi c’est beaucoup trop !!!

4. mon espace autour de moi se réduit de plus en plus, car même si je ne fais pas spécialement les magasins, j’accumule beaucoup.

Le bilan fait sur moi-même n’est pas glorieux :

Il y a les affaires que je garde car je les adore mais je ne peux plus les mettre (prise de poids…)

  • Les affaires offertes ou données : Autant de cadeaux dont je n’ose pas me débarrasser
  • Les affaires que je garde au cas où, mais n’utilise jamais…
  • Les livres jamais lus et que je ne lirai pas (bah non, ma collection des 8 tomes de la petite maison dans la prairie, que j’ai vu et revu sur M6 quand j’étais gamine, je ne vais pas la lire !)

Non vraiment le constat sur notre mode de vie, n’est pas positif, au contraire même !

Le passage à l’action :

Après c’est âpre constat, je décidais d’agir !

C’est bien beau de se plaindre, mais si je ne fais rien, rien ne changera !

Je pensais en premier lieu qu’il fallait vraiment organiser nos rangements !

Mais si l’organisation et le classement administratif est ma partie, l’organisation « en générale » beaucoup moins !

C’est à ce moment que je regarde la fameuse série sur NETFLIX avec Marie Kondo.

D’autres émissions de ce genre fleurissent sur cette plateforme.

Je regarde aussi des blogs qui traitent du sujet en question !

Chouette !!

Je regarde comment faire pour organiser un intérieur pour ne plus avoir à chercher pendant des heures !

Et là, je me mets en action. Car j’avais un objectif !

Pendant cette période, j’étais au chômage, mais je savais que j’allais reprendre le travail quelques semaines après.

Pendant que je retravaillerais, je voulais suivre une formation pour changer de métier. Dans les prochaines semaines ma vie serait: Travail + Etude + Vie de couple + Sport + Vie sociale, il allait falloir que je sois bien mieux organisée !

Cela m’a pris un mois !!

Un mois pour tout trier, désencombrer, ranger et organiser !!

Là je vous parle d’absolument toutes les catégories d’affaires : en commençant par les vêtements et tout ce que nous utilisons au quotidien jusqu’aux câbles, piles, ampoules, stylos, les papiers…. Bref absolument tout ! En y passant plus de 8H/jour.

En un mois, j’ai jeté/donné beaucoup de choses :

  • Plus de la moitié de mon dressing (j’avais énormément de vêtements abimés et de vêtements dans lesquels je ne me sentais pas bien ou trop petits…)
  • Plus de la moitié du dressing de Jul (c’est un conservateur dans l’âme, issu d’une famille de conservateurs 🙂 )
  • 3 gros sacs poubelles de papiers administratifs !
  • Des dizaines de câbles
  • Des dizaines d’objets dans mon garage (gardés pour une éventuelle restauration)
  • Des ustensiles de cuisine (le cuit-vapeur en sursis depuis 10 ans a fini par partir pour quelqu’un qui l’utiliserait vraiment !)
  • Des produits cosmétiques
  • Des livres que je ne lirais pas
  • Donner les objets que nous avions en double exemplaires

Cette première étape était primordiale et m’a fait beaucoup de bien. J’ai gagné de précieux m2.

Tout ça m’a pris un temps fou ! Mais aujourd’hui plus de 6 mois après cela j’en ressens encore les bénéfices!

Nous avons gagné un temps important. Le ménage prend moins de temps : Environ 2H à 2H30 à deux une fois par semaine. (Soit 2H d’économie par semaine, soit 8H d’économiser par mois !)

Je prépare mes affaires en moins de 2 minutes chaque jour au lieu de 10 à 20 minutes (Soit minimum 1H d’économiser par semaine, donc 4H d’économiser par mois !)

Je ne cherche quasiment plus jamais mes affaires (1H30 minimum d’économiser par semaine soit 6H par mois !)

(Accessoirement presque toutes mes affaires d’été et hiver sont dans mon armoire et je n’ai plus à faire ce fameux changement de garde-robe 2 fois par ans qui me prenait une demi-journée à chaque fois…ce qui nous fait une journée d’économiser dans l’année avec ça aussi)

Je suis beaucoup plus détendue, moins chargée mentalement et ça j’avoue que ça n’a pas de prix.

Jul aussi cherche beaucoup moins ses affaires (et donc râle moins, mais chut ! ne lui dites pas que je vous l’ai dit 🙂).

Cependant, aujourd’hui, je voudrais passer à l’étape supérieure, car cette expérience peut encore être poussée plus loin…

Mon quotidien est plus léger et plus facile, mais il reste encore des choses à améliorer car ce style de vie ne me permet toujours pas de réaliser mon objectif.

Quel est cet objectif ?

Devenir plus libre. Je veux pouvoir voyager plus facilement (et surtout quand je le veux). Pour l’instant, mon métier et mes possessions m’en empêchent. Je veux donc changer cela.

Et deuxièmement, je voudrais que celui que j’aime et qui partage ma vie soit plus détendu, qu’il ait moins de pressions financières sur les épaules. Qu’il soit lui aussi plus libre.

Cet objectif n’est pas évident, car comme vous l’avez compris, il n’y a pas que moi dans l’équation. Je dois donc aussi respecter les souhaits de mon mari. Car lui le minimalisme ça ne l’intéresse pas ! Il veut bien désencombrer un peu mais il ne veut pas adopter ce style de vie.

Autant vous le dire honnêtement. J’aurais souhaité qu’il veuille devenir minimaliste lui aussi, tout comme moi ! Que nous allions habiter dans une tiny house et que nous soyons tous les deux des nomades.

Mais non, il ne le souhaite pas !

Il est important que je respecte ce qu’il me demande.

Je ne veux absolument pas sacrifier mon mariage pour le minimalisme ! Je veux garder l’essentiel de ce qui me rend heureuse. Mon mari est essentiel à mon bonheur et mon équilibre! Et je pense l’être à ses yeux.

Comme toujours, nous allons faire des compromis l’un et l’autre.

Je choisis donc, d’opter pour plus de simplicité. Je veux continuer de désencombrer la maison pour avoir moins de possessions et avoir plus d’espace et de temps.

Mon défi personnel :

  • En ce qui concerne MES affaires : Je souhaite avoir une garde-robe qui soit la moitié de ce que j’ai aujourd’hui mais où chacune de mes affaires sera VRAIMENT à mon image et qui me permette de me sentir bien dans ma peau. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. La totalité devra rentrer dans mon armoire (manteaux et chaussure comprises pour toutes les saisons hein!) et cette garde-robe doit être intemporelle pour ne pas avoir à la changer tous les deux ans ! Je veux être « élégante » mais pas une fashion victime !
  • Vider mon garage pour avoir un véritable atelier, praticable
  • Enlever quelques meubles dans la maison pour rendre la circulation plus facile
  • Vider la salle de bain de moitié de ce que nous avons et apprendre à faire les produits moi-même
  • Je souhaite réduire considérablement notre consommation de plastique et produire moins de déchets en général.

Avec nos deux personnalités et notre famille qui nous entoure, c’est un vrai challenge! Et je n’ai même pas parler de la société dans laquelle nous vivons qui nous pousse à toujours consommer plus !

Si toi aussi tu passes par ce chemin et tu as des conseils à promulguer, n’hésite pas à partager !

Toi aussi ta moitié ne vois pas les choses comme toi et tu dois faire des compromis ? Tu as des questions ? N’hésite pas !

Je vous raconterai au fil des mois comment cela se passe et nous verrons bien si ce défi personnel me permet de changer de vie!

 

Mylène 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

5 commentaires

  • Marie

    merci Mylène pour cet article plein de bonnes idées ! Je te rejoins parfaitement : lorsque je trie, que j’élimine, parfois drastiquement, j’ai vraiment les idées plus claires… et ce qui m’impressionne toujours, c’est qu’après coup, je ne pense plus jamais à ce que je n’ai plus !
    Parfois, ce qui est intéressant, c’est d’apprendre à se poser les questions qui nous facilitent nos tris, parce qu’effectivement, notre culture nous encourage à garder “pour si jamais” !

    • Mylène Legrand

      Bonjour Marie,
      Merci pour ton commentaire, cela fait toujours extrêmement plaisir 🙂
      Tout comme toi, je suis surprise de l’oubli qui s’opère après les phases de désencombrement.
      Au début, cela me pertubait même un peu (vu les difficultés à jeter certaines possessions, je m’attendais à garder ce souvenir longtemps en tête! Même pas. Cela en dit long sur l’importance que nous croyons apporter à certains objets…).
      Le fameux “au cas ou” a pratiquement disparu de mon vocabulaire, car si je l’utilise, cela signifie que je retombe dans mes anciens travers de conservatrice. Ce que je corrige immédiatement quand je m’en rends compte (j’ai trop de bénéfice à posséder moins, je ne souhaite pas revenir en arrière).

      Tu as complètement raison, on nous encourage à conserver (et même acheter) ce dont nous n’avons pas besoin. En désencombrant et en adoptant le minimalisme, nous reprenons le pouvoir.

  • Coralie

    Bonjour !
    C’est vrai qu’après avoir lu le livre de Béa Johnson et celui de Marie Kondo, je ne suis plus la même. J’ai déblayé, trié… et une vague arrive par les enfants à chaque fête ! Mon grand commence à poser des questions sur les déchets, l’écologie… et les jouets dans tout ça ? Comme quoi, petite graine deviendra grand !

    • Mylène Legrand

      Bonjour Coralie,
      C’est vrai que lorsque l’on commence à désencombrer on est plus la même, on se sent avec l’esprit plus clair. C’est bien que ton grand commence à se poser les bonnes questions. Je suis sûre que tu dois y être pour quelque chose 🙂 Bonne journée à toi 🙂

  • Idées au Naturel

    Ton article fait vraiment écho en moi, on dirait que tu racontes ma vie !! Toutes tes problématiques sont ou ont été les miennes (je suis en cours de changement !) et je te rejoins vraiment sur tes objectifs et sur les résultats obtenus après ton premier tri. J’en suis à peu près à ce stade, mais j’ai décidé de déménager dans une maison plus petite (mes amies me prennent pour une folle car j’ai 2 enfants et habituellement on va vers plus grand plutôt que plus petit..) et ce déménagement va être l’occasion pour moi de diminuer encore plus ! Je me sens tellement mieux en possédant moins contrairement à ce qu’on pourrait croire et je souhaite continuer dans cet état d’esprit. Et surtout l’apprendre à mes enfants pour qu’eux aussi ne grandissent pas en croyant que consommer c’est le bonheur. Bref tout un défi que je mènerai en lisant tes articles ! belle journée à toi

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :