Débuter son désencombrement
Désencombrement

Désencombrement : 5 choses à savoir quand on débute

Comme toute démarche, il est toujours bon de connaître les difficultés avant de commencer son désencombrement. Cela permet d’atteindre son objectif plus rapidement et surtout plus facilement.

Voici les principales erreurs à éviter :

1. Ne pas connaitre sa motivation.

Connaissez-vous l’expression « à cœur vaillant rien d’impossible » ?

Cela signifie que si vous arrivez à trouver le pourquoi vous voulez désencombrer votre maison, vous trouverez la motivation pour aller jusqu’au bout de votre démarche.

Voici quelques exemples :

        • Gagner du temps,
        • Vous sentir mieux chez vous,
        • Economiser de l’argent (éviter des travaux d’agrandissement ou un déménagement),
        • Faire de la place au bébé que vous attendez,
        • Créer un nouvel espace (salle de jeux pour les enfants, un espace de travail pour vous, une chambre d’amis …),
        • Passer moins de temps à ranger et nettoyer.

Trouver votre motivation est capital. Sans cela vous commencerez à désencombrer « un petit peu » et n’irez pas jusqu’au bout de votre démarche.

Pour ma part, c’est le stress qu’occasionnait le désordre qui m’a poussé à désencombrer. Cela a été un électrochoc, ma deuxième motivation était mon envie de me lancer dans un nouveau projet qui allait me demander beaucoup de temps. Je savais donc que j’avais besoin de gagner du temps. Ma dernière motivation était de vouloir me sentir mieux chez moi.

Avant de démarrer demandez-vous pourquoi c’est si important pour vous de désencombrer votre maison. Sans objectif vous risquez de vous démotiver, de vous fatiguer pour rien et au final de perdre votre temps (si précieux !).

Attention cependant à ne pas vous fixer des objectifs trop ambitieux. Ce serait le meilleur moyen de vous auto-saboter. Si vous prévoyez de désencombrer intégralement votre maison en 2 jours, il est fort probable que vous vous retrouviez dans une situation d’échec ! Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il y aura trop à faire en un laps de temps trop court. Vous risquez de vous essouffler. Je vous donne un conseil d’ami : commencez petit.

2. Vouloir organiser avant de trier

Vous est-il déjà arrivé d’en avoir assez du désordre qui régnait chez vous et de passer un week-end à vraiment ranger ?

Oui, n’est-ce pas ? Combien de temps a tenu cette organisation ? Deux semaines, dans le meilleur des cas, un mois ? Et vous voilà revenu à la case départ car tout est à refaire encore et encore !

Pour éviter cela et ne plus avoir à perdre votre temps et votre énergie on va procéder différemment.

Commencer est le plus difficile, mais trier est la seule façon de procéder pour un résultat durable. Souvenez-vous, il s’agit de ne plus perdre de temps. Le désordre est une vermine et il nous faut un plan de bataille pour l’éradiquer définitivement !

Nous gagnerons les batailles les unes après les autres : Tiroir après tiroir, meuble après meuble, pièce après pièce, catégorie après catégorie.

Voici la stratégie à adopter :

Armez-vous de 3 grands sacs, cartons ou bacs. Il y en aura un pour jeter, l’autre pour donner/vendre, le dernier sera pour les objets ou vous hésitez encore.

Pensez à garder une zone de stockage pour les objets sur lesquels vous hésitez encore. Après quelques semaines, vous constaterez s’ils vous ont vraiment manqué…ou pas.

3. Commencer par quelque chose qui est difficile à trier pour soi

Exemple : commencer à trier sa collection de livres alors que cela a énormément d’importance à vos yeux. Vous y passerez la journée et n’arriverez à vous séparer que de 2 ou 3 livres. Résultat à la fin de la journée vous vous sentirez fatigué et déçu de ne pas avoir réussi à vous séparer de plus.

Commencer par quelque chose de facile est la meilleure façon de voir ses progrès et de rester motivé pour continuer à désencombrer.

Exemples :

        • Le tiroir fourre-tout du salon,
        • Son portefeuille,
        • Son sac à main,
        • Son tiroir à culottes/caleçons.

Pour ma part quand j’ai commencé à désencombrer j’ai démarré par mes sous-vêtements. Cela m’a pris un quart d’heure. Par la suite, quand j’ai continué avec le reste de mes vêtements et que je trouvais cela long et fastidieux, je regardais mon tiroir à culottes pour me motiver (je le trouvais tellement organisé et agréable à regarder que cela me donnais du courage !).

En terme de pièce on va par exemple commencer par sa chambre et finir par la cave ou le grenier qui a beaucoup d’objets à forte valeur sentimentale (et oui c’est là qu’on range ses souvenirs…)

4. Se poser les mauvaises questions

Nous ne fonctionnons pas tous de la même façon. Pour certains d’entre nous, trier, jeter sera assez facile. Pour d’autres au contraire ce sera un choix cornélien !

Des questions comme celles-ci peuvent vous venir à l’esprit :

        • Est-ce que c’était un cadeau ?
        • Est-ce que j’en aurais besoin un jour (le fameux « au cas où »)
        • Est-ce que cela m’a couté cher ?

Pour être passé par là, je sais combien c’est difficile. Cependant, ce genre de questions ne fait que vous empêchez de vous séparer d’objets qui ne vous conviennent certainement plus.

Sans méthode point de résultat. Souvenez-vous. Nous visons le long terme, un rangement durable.

Plusieurs techniques de désencombrement sont possibles :

  • La méthode Marie Kondo : est-ce que cet objet me plaît, m’apporte de la joie ? (En ce qui me concerne quand je sens le doute s’installer, cela veut dire qu’il n’y a pas de doute, si cet objet me rendait vraiment heureuse je ne me serais pas posée la question).
  • Est-ce que je me suis servi de l’objet dans l’année écoulée (sous-entendu est-il réellement utile dans mon foyer)?

            Oui –>  Vous gardez l’objet.

 Non–> à Posez-vous une 2ème question : Est-ce que je rachèterais l’objet si je le perdais. Si c’est oui, vous gardez l’objet, si c’est non vous pouvez vous en séparer.

  • Ai-je la place de stocker cet objet ?
  • Cet objet pourrait-il aider ou plaire à une autre personne ?
  • Combien de temps cet objet me prend ? Le compromis entre le temps passé dessus et ce qu’il me procure est-il bon ?

5. Désencombrer sans changer ses habitudes de consommation

Réussir à désencombrer sa maison est un effort. Si la première semaine vous arrivez à vous séparer d’une vingtaine d’objets mais que vous continuez à aller en acheter d’autres, vous aller vite vous sentir découragé.

Pour pallier à ça il faut instaurer une règle : 1 objet qui rentre = 1 objet qui sort.

On fonctionne par catégorie. Si par exemple vous achetez un nouveau pantalon, il faudra vous séparer d’un ancien pantalon.

Si vous n’arrivez pas à vous empêcher d’acheter, achetez utile (remplacer un objet cassé ou moche dont vous vous servez régulièrement).

Désencombrer sa maison n’est pas forcément naturel pour tout le monde, mais soyez indulgent avec vous-même. Entrainez-vous et observez les effets positifs sur votre quotidien car ils seront nombreux.

En conclusion :

Comme vous l’aurez compris, trouvez sa motivation est essentiel. Avoir un objectif vous aidera à être déterminé et garder la motivation dans les moments de fatigue et de doutes.

Le désencombrement de son foyer demande d’avoir un plan d’action pour ne pas s’épuiser inutilement. Il est important de se fixer des objectifs atteignables et de procéder petit à petit. On attaquera le désencombrement zone après zone.

Avant de lire cet article, pensiez-vous avoir besoin d’un plan de bataille pour désencombrer votre maison ? Dites-moi les petits plaisirs que cela vous a procuré de désencombrer vos possessions.

Mylène

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

5 commentaires

  • Wivine

    Salut Mylène, très chouette article, perso je trie mes vêtements, j’aime beaucoup les couleurs et parfois j’hésite à garder mes vêtements foncés, casse tête car il en faut pour assortir les tenue :))
    Tu nous ferait un conseil à ce niveau?

    • Mylène Legrand

      Bonjour Wivine.
      Merci pour ton retour. Je vais réfléchir à ta question. Mon prochain article portera justement sur comment désencombrer sa garde-robe 🙂 J’espère pouvoir répondre à ta question.
      Très bonne journée à toi !

    • Mylène Legrand

      Bonjour Audrey!
      Merci pour ton commentaire. J’espère pouvoir prodiguer d’autres bons conseils. Tiens moi au courant de ton avancée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :