Développement personnel

La gratitude qu’est-ce que c’est ?

La gratitude. Quand on s’intéresse un peu au développement personnel, on en entend parler quasiment tout le temps. Il s’agit d’une compétence et de la capacité à dire merci ! Merci à la vie, aux personnes et aux objets. Pourquoi nous bassine-t-on autant avec ce principe ? Je dois bien vous l’avouer, j’ai un peu de mal avec cette idée. Afin d’en avoir le cœur net, je vous propose de clarifier la situation. Si c’est vraiment une façon de devenir meilleur et de vivre mieux, il serait stupide de passer à côté à cause de préjugés. La gratitude qu’est-ce que c’est ? Comment cela fonctionne-t-il et pourquoi la pratiquer ?

la gratitude qu’est-ce que c’est ?

Le pourquoi

la gratitude qu’est-ce que c’est ?

Quel est l’intérêt ? Je ne comprends pas pourquoi on nous en parle autant et je voudrais bien comprendre cet engouement autour de la gratitude ! Cet article est ici pour aider toutes les personnes qui comme moi, ont besoin d’y voir plus clair.

👉 La première chose dont on nous parle est le sentiment développé par la pratique de la gratitude.

Cela permet de profiter pleinement de votre vie et d’en apprécier chaque instant. Bonne ou mauvaise situation, vous serez capable de jouir du moment présent.

Je suis sceptique… j’ai besoin d’un peu plus pour être motivée.

En continuant mon enquête, je trouve une information intéressante. Cette fois c’est une information qui vient des neurosciences.

👉 Pratiquer la gratitude a de multiples bienfaits sur notre organisme et notre santé. La gratitude a été reconnue comme ayant un lien important avec la santé mentale.

➡️ De nombreuses études démontrent les résultats suivants : les gens reconnaissants sont plus à même d’avoir des niveaux plus élevés de bonheur. Ils ont aussi de faibles niveaux de stress et de dépression.

On comprend mieux quand on s’intéresse un peu au cerveau. Cela active les neurotransmetteurs qui produisent de la dopamine et de la sérotonine.

Ah, d’accord ! Mon côté rationnel aime l’objectivité. Ce que je viens de découvrir me plaît, mais ce n’est pas suffisant. J’ai besoin d’aller plus loin…

👉👉 Découvrir mon article : “5 citations inspirantes

la gratitude qu’est-ce que c’est ?

Définition de la gratitude

la gratitude qu’est-ce que c’est ?

La gratitude étant classée dans les techniques de développement personnel, j’ai besoin d’un peu plus que la définition du Larousse. Bien qu’elle soit correcte, elle est visiblement trop limitée.

Je décide de chercher du côté des experts en développement personnel comme David Laroche ou encore le psychiatre et psychothérapeute Christophe André.

Voici ce qu’il en résulte

La gratitude est la capacité à voir son passé comme parfait. ⚠️ Attention ! Il ne faut pas se méprendre sur le sens du mot parfait (ça serait trop facile sinon) !

Dans cette perfection, la souffrance n’est pas exclue. Ni le plaisir d’ailleurs. Cela dit, pour arriver à la personne que vous êtes aujourd’hui, il a fallu vivre les deux. Pour arriver à ce que nous sommes devenus, la dose de chaque ingrédient était nécessaire.

Que cela nous plaise ou non (c’est le moment de pratiquer la gratitude !) grandir nécessite de mélanger le plaisir ou la souffrance.

Ainsi vous ne pouvez pas pratiquer la gratitude seulement quand tout va bien. Non… C’est plus compliqué que cela.

C’est remercier l’ensemble. Le bon comme le mauvais.

🥴 Sic…(faut que je digère l’information…)

En lisant leurs explications, une réflexion me vient. Cela me fait penser au Ying et au Yang. Au bien et au mal. À la lumière et à l’obscurité. Je pense que vous ne pouvez pas avoir l’un sans l’autre. Si vous supprimez l’un, vous ne pouvez pas avoir l’autre. C’est la vie, c’est ainsi.

Très bien, maintenant que nous en savons un peu plus, allons plus loin.

À ce stade ce qui m’intéresse c’est de pouvoir identifier où nous en sommes individuellement. Vous et moi, si nous souhaitons développer cette compétence, ça serait bien de savoir se situer. Ne pensez-vous pas ?

Comment savoir où nous en sommes personnellement ?

👉👉 Découvrir mon article : “Les choix de vie

la gratitude qu’est-ce que c’est ?

Comment fonctionne la gratitude ?

la gratitude qu’est-ce que c’est ?

Il y a plusieurs niveaux de gratitude

Je n’aurais jamais cru ce qui suit !

Niveau 1 : L’ingratitude 

Non, je ne me moque pas de vous et oui j’ai tout aussi été surprise que vous en lisant ceci. 

Pourtant en y réfléchissant en peu il n’est pas si idiot de partir… de zéro.

Comme je vous le disais tout à l’heure, l’un ne va pas sans l’autre. Le bon versus le mauvais, ce n’est pas si simple… L’un existe parce que l’autre existe aussi.

👉 L’ingratitude c’est le fait de croire que ce que vous vivez et possédez est négatif. C’est croire que sa vie n’est pas parfaite et que l’on mérite mieux que ça.

Si l’on est malade ou que l’on se trouve moche, c’est en vouloir à son corps. Si l’on n’est pas heureux en couple, c’est croire que l’on n’est pas avec la bonne personne. Si l’on est insatisfait de ses revenus, c’est croire que l’on n’a pas le bon métier, que l’on n’est pas dans la bonne entreprise.

➡️ Pour résumer, l’ingratitude c’est avoir la croyance que notre vie n’est pas celle que l’on mérite et que c’est de la 💩.

👉👉 Découvrir mon article : “Les monstres que j’ai vaincus

Niveau 2 : l’émotion de la gratitude

L’émotion de la gratitude c’est ce que vous ressentez, mais sur une durée très courte.

👉 C’est le moment où vous vivez quelque chose de désagréable ou difficile et pendant un court instant vous avez une pause, une petite bulle d’air qui se crée et vous fait du bien. À ce moment précis, avoir cette bulle vous fait du bien et vous êtes reconnaissant(e) pour ça. 

Même si cela ne dure qu’un bref instant, savoir se connecter à l’émotion de gratitude est important. Plus on se connecte souvent à cette émotion et plus il sera facile d’y accéder. N’oublions pas que nous parlons aussi de neurotransmetteurs. Ils empruntent des chemins. Plus les chemins sont utilisés et plus les petits chemins (chimiques) se creusent et deviennent importants. À force de pratiquer, on finit par créer une autoroute pour les neurones. En gros c’est l’autoroute du kif (je n’ai pas pu m’empêcher de la sortir celle-ci).

➡️ C’est ainsi que j’ai découvert que la gratitude est une séquence neurologique. Plus on se connecte à cette émotion, plus on renforce ces connexions neuronales.

S’entrainer permet d’arriver au troisième niveau.

la gratitude qu’est-ce que c’est ?

Niveau 3 : L’humeur de gratitude

Là on passe au niveau supérieur. Ça commence à sentir bon !

👉 À la différence de l’émotion, l’humeur est plus durable et la capacité à accéder à la gratitude se fait plus facilement et plus rapidement.

Ne croyez pas qu’à ce stade on ressent de la reconnaissance en permanence. Oh que non ! C’est un peu plus compliqué. Il s’agit surtout de pouvoir ouvrir la porte quand vous le voulez pour trouver l’émotion recherchée.

➡️ Une fois encore, la vie nous le prouve, nous ne sommes pas tous égaux. L’humeur dépend de plusieurs facteurs comme nos gènes, notre environnement familial et notre capacité à se connecter rapidement. Nous sommes tous différents.

À force de pratiquer on devient vite accro (c’est normal cela procure une sensation de bien-être incomparable). Notre cerveau produit lui-même ses propres drogues. C’est naturel, légal et gratuit (voilà pourquoi je parle d’autoroute du kif) !

Arriver à ce stade on est prêt à passer au dernier niveau !

Niveau 4 : Le trait de caractère

On utilise le trait de caractère pour définir de façon générale une personne. On utilise son trait de caractère principal

📝 Prenons l’exemple de deux personnes.

  • Dany s’inquiéte souvent au sujet de tout et de rien on va dire que c’est une personne anxieuse 🥶
  • Ludivine est perçue comme une personne négative, car elle voit toujours tout en noir ☹️

Ces deux personnes peuvent très bien aussi avoir de l’humour, de la bienveillance envers les autres et d’autres qualités, mais ce n’est pas comme cela qu’on les définit. Ce n’est pas leur trait de caractère principal.

➡️ Plus on développe un trait de caractère, plus on crée les circuits neuronaux et chimiques qui nous rendent accros. En développant une dépendance à la gratitude, vous aurez plus de facilités à voir en quoi une épreuve peut-être bénéfique pour vous.

⚠️ Attention à ne pas mal interpréter ! Ce n’est pas pour autant qu’une personne ayant développé le trait de caractère de la gratitude passera les difficultés sans souffrance. Non ce n’est pas ça. C’est simplement qu’elle aura plus de facilité à rebondir et à voir les opportunités qui s’offrent à elle plutôt que les obstacles…

la gratitude qu’est-ce que c’est ?

Les 4 aspects de la gratitude

la gratitude qu’est-ce que c’est ?

Bon… si connaître les différents états de gratitude aide à savoir où on se situe, ça ne fait pas tout non plus….

Vous venez de le voir, il existe quatre niveaux de gratitude. Pour travailler cette compétence, il faudra aussi s’exercer sur les quatre aspects suivants :

1- La fréquence

Même si vous passez par ce chemin seulement 5 minutes par jour, votre chemin (circuit neuronal) se creusera et deviendra de plus en plus important.

Plus on s’entraine à ressentir la gratitude fréquemment, plus on peut atteindre la gratitude à haut niveau.

C’est comme pour les abdos (oui, bon bein je prends les métaphores que je peux…). Mieux vaut s’exercer 5 minutes par jour plutôt qu’une heure par mois (comme si c’était faisable… mais vous voyez l’idée, n’est-ce pas ?).

2- L’intensité 💪

Pour bien comprendre, ici je vais vous demander de faire appel à votre mémoire.

Vous êtes prêt(e) ?

Souvenez-vous d’une émotion forte comme la joie par exemple. Vous souvenez-vous à quel point cela envahit tout votre corps ?

On rit, on se sent bien, on voit la vie du bon côté. On ne veut pas que ça s’arrête.

Maintenant, imaginez-vous être simplement de bonne humeur. C’est sympa, c’est agréable, mais ce n’est pas non plus exceptionnel.

Pour la gratitude, c’est la même chose. Vous pouvez très bien vous estimer chanceux.se, mais pas au point de vous faire pleurer. Quand vous ressentez la gratitude au point d’en pleurer de bonheur, là vous êtes au maximum.

👉👉 Découvrir la gratitude avec le Dr Christrophe André (document PDF) : “LA GRATITUDE les joies du lien

3- L’étendue 📚

Mais qu’est-ce que c’est que cette bête-là ?

Ici il s’agit de voir si vous êtes capable d’étendre la gratitude dans plusieurs domaines de votre vie.

C’est déjà très bien de ressentir la reconnaissance, mais plus vous arrivez à l’étendre dans plusieurs sphères de votre vie, mieux c’est.

Si vous êtes reconnaissant d’avoir une bonne situation, c’est bien. Mais êtes-vous reconnaissant pour la famille que vous avez, vos amis, votre santé ?

4- La densité 👁

Bon…

Après avoir lu plusieurs articles et études, je trouve que c’est la partie la plus difficile à appréhender. J’imagine donc que c’est aussi la plus importante… (je n’ai aucune façon de vérifier que j’ai raison sur ce point).

Il s’agit de voir au-delà des apparences. C’est arriver à comprendre tout ce qui se joue quand on a quelque chose.

Pour mieux cerner la chose, je vous propose l’exercice “gratitude” suivant :

Mettons-nous en situation.
Vous et moi nous possédons un téléphone portable.
Nous sommes contents de cet objet. Nous pouvons être reconnaissants de le posséder. Mais allons un peu plus loin. Travaillons sur la densité.

Derrière ce téléphone se cache :

  • Ce que nous a fourni la Terre pour le produire 🌏
  • Les personnes qui ont travaillé pour extraire cette matière première 👨‍🌾
  • Les personnes qui ont travaillé cette matière pour la transformer 👩‍🔧
  • Les fabricants de cet objet 🏭
  • Les transporteurs 🚛
  • Les vendeurs 🏪
  • L’énergie que l’on reçoit pour le faire fonctionner 🔋
  • Notre capacité à pouvoir utiliser cet objet (et tout ce que cela inclut) 🏋️

➡️ Pour résumer, la densité, c’est la capacité à ressentir de la gratitude pour tout un ensemble de personnes et de facteurs qui vous ont permis de l’avoir et d’en profiter.

👉👉 Article du site Becoming minimalist (en anglais) : “Apprendre à considérer la gratitude comme une discipline

la gratitude qu’est-ce que c’est ?

Conclusion

Après avoir fait une enquête sur le sujet de la gratitude et après la rédaction de cet article, je comprends mieux une chose.

Certes la gratitude est une émotion, pourtant c’est aussi une discipline et comme toute discipline on peut l’approcher, l’apprivoiser, s’acclimater et s’entrainer.

C’est vrai qu’il est plus facile de remercier l’univers (ou autre) quand tout va bien.

Pourtant ce n’est pas dans ces moments qu’elle fait le plus de bien.

C’est précisément quand tout va mal et que l’on souffre qu’il faut pratiquer la gratitude

Dans les moments où les pensées négatives peuvent arriver et commencer à tourner encore et encore.

C’est à ce moment-là qu’on est les plus fragiles et qu’il faut pratiquer la gratitude.

Cela me fait penser à la période de ma vie la plus terrible que j’ai vécu…
J’ai perdu un des êtres les plus chers qui soient à mes yeux. Mon père.
Mon monde s’est écroulé sous mes pieds. J’étais comme un zombie, je n’arrivais pas à surmonter ça.

Mais, au bout du compte, savez-vous pourquoi j’ai tant souffert et pourquoi parfois je souffre encore alors que cela fait plus de 10 ans qu’il est parti ?

Parce que j’ai eu une chance énorme…

J’ai eu un père aimant, drôle, joyeux, et très présent. J’ai eu une relation complice avec lui. Il m’a donné beaucoup d’amour. Comme tout être humain il était imparfait et pouvait avoir le chic pour me mettre dans l’embarras. Mais il était là et je l’aimais.

Aujourd’hui, si j’ai encore mal et que les larmes me viennent en écrivant ces lignes, c’est bien parce que je ressens encore cet amour. Ce n’est pas évident à comprendre, pourtant, je peux vous assurer que cette douleur c’est de l’amour.

Cette souffrance, je l’accepte et je suis reconnaissante de la ressentir. S’il avait été un père ingrat ou abusif, il ne me manquerait pas ou pas si intensément.

Accepterais-je de perdre cette intensité pour moins souffrir ?
Si je perds cette intensité, je perds tout ce qu’a été mon père à mes yeux.
Il en donc absolument hors de question…

Mais…

Attendez…

Je viens de m’apercevoir d’une chose.

Je ne le savais pas, mais je crois que je pratiquais déjà la gratitude…

Je ne pars donc pas de zéro…

la gratitude qu’est-ce que c’est ?

Le mot de la fin

Cet article m’a un peu ébranlé… je ne pensais pas que cela m’emmènerait si loin. Je suis malgré tout heureuse de l’avoir fait.

Après avoir mené cette enquête, je comprends mieux pourquoi on nous parle tant de l’importance de savoir développer cette compétence.

Je suis désormais convaincue qu’il faut la pratiquer. Je m’exercerai donc à le faire le plus souvent possible, même 5 minutes par jour.

J’espère que cet article vous a plu.

Laissez-moi un commentaire pour me dire si vous pratiquez déjà.

Si vous avez quelques conseils, partagez-les, nous avons tous à apprendre les uns des autres.

Et dites-moi si cet article vous a convaincu vous aussi 🙂.

Mylène

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

5 commentaires

  • Delphine

    Merci beaucou pour cet article Mylène. Je connais les bienfaits de la gratitude, et notamment la pratique du journal de gratitude (écrire par exemple 3 choses tous les jours), et pourtant j’ai du mal à m’y mettre. Je le fais pendant quelques semaines, puis j’ai l’impression d’écrire encore et toujours les mêmes choses, et j’abandonne. Aurais-tu des astuces ?

  • Certain

    Super article,riche et complet
    Ca fait du bien des articles aussi instructifs
    Mais je ne doutais pas de ton explication.dans des sujets aussi essentiels pour ma part
    Bonne continuation

  • Carole

    Eh ben c’est de l’article ça Mylène !
    Merci pour ce moment de gratitude partagé. En fait à mesure que j’ai progressé dans la lecture, la gratitude montait.
    Parce que je suis chanceuse que nos chemins se soient croisés et que je remercie la vie de m’avoir permis de te connaître.

    Alors oui je pratique la gratitude tous les jours depuis plusieurs mois maintenant (autour de 9 mois je crois).
    En fait j’ai un cahier et tous les soirs je note ce que j’ai remarqué de beau ou qui m’a remplie de bonheur dans ma journée.
    ça prend pas longtemps mais je remarque du coup que mes réactions aux coups durs de la vie sont bien plus positives.
    Même si j’ai encore des réflexes de voir le négatif quand ça arrive, je me surprends à avoir très vite conscience de l’aute face de la pièce, à savoir tout ce qui peux être positif par rapport à la situation.

    Exemple : ma locataire au cabinet m’a posé sa dédite cette semaine. J’ai vite pensé : oh zut pas maintenant je ne vais pas trouver facilement un thérapeute avec le contexte sanitaire. Et puis dans les 5 minutes voici ce qui est arrivé :
    – il y a un délai de 6 mois donc je peux agir très vite (et au passage lu ifaire plaisir si je trouve qqn avant la fin du contrat) et me donner le temps sans stresser,
    – c’est l’occasion pour moi de revoir mon organisation pro en changeant par exemple les jours de location (ça me trotte dans la tête depuis un moment),
    – je sais que je ne choisirai plus de débutant dans son domaine parce qu’il n’y a pas assez de clientèle installée pour leur permettre de rester sur du long terme.

    Et voilà mon cadre se peaufine et en plus je peux améliorer ma propre vie !

    Merci Mylène !

    • Mylène Legrand

      Bonjour Carole,
      Merci pour ton témoignage, cela permet de voir les bienfaits sur une personne qui comme moi ne la pratiquais pas auparavant.
      Je suis vraiment débutante dans ce domaine et je te rejoins : on voit petit à petit des modifications sur ses perceptions 🙂
      C’est sympa d’avoir parlé de ton journal de gratitude, cela me fait penser qu’il me faudra certainement en faire un article.
      Je constate que tu as mis plusieurs actions en place pour améliorer ton quotidien et je suis très heureuse de voir qu’après plusieurs mois tu ressens à mieux être.
      Bravo !
      Tu as repris les choses en main, je te félicite, il n’est pas évident de remettre en cause son fonctionnement et de changer ses habitudes.
      Tu l’as fait !!! Continues sur cette voie-là plus le temps passera et plus le ciel sera bleu.

      Merci infiniment pour ton message si bienveillant, je suis heureuse que nos chemins se soient croisés.
      Bien à toi.

  • Florian

    J’ai vraiment impressionné ton article Mylène.
    J’aime ce côté enquête, découverte, comme un reportage.
    La gratitude est largement connue, mais aussi extrêmement sous-estimée. Son pouvoir est immense, mais peu de personne s’y intéresse vraiment.
    J’espère que ton article éveillera des consciences à ce sujet. Car c’est un sujet qui, s’il est compris et maîtrisé, peu changer radicalement le cours d’une vie 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marre de passer votre vie à ranger et nettoyer ? Recevez gratuitement mon guide 🙂

%d blogueurs aiment cette page :