Les choix de vie
Carnaval d'articles,  Développement personnel,  événement inter-blogueurs

Les choix de vie

Je vis à 200 à l’heure, je fais 36 trucs en même temps et on m’en demande toujours plus. Est-ce vraiment ce dont j’ai envie ? Est-ce ce dont je rêvais quand j’étais plus jeune ? Comment en est-on arrivé là ? Pour la première fois je me pose des questions sur les choix de vie…

choix de vie

Pourquoi cet article ?

En lisant un des articles d’une de mes consœur blogueuse, Yseult pour ne pas la nommer, me sont revenus certains souvenirs. 

Pour tout vous dire, l’article que je lisais chez elle était “Réussir à dire nonpuis j’ai découvert qu’elle organisait un évènement autour du thème des choix de vie.

Cette question est une telle source d’inspiration que je décidais d’écrire mon prochain post pour participer à son carnaval d’articles sur ce thème si inspirant.

Je vous conseille la découverte de son blog avec l’un de mes articles préférés :

👉 À découvrir  Les 5 bonnes raisons de se mettre à la méditation. Si avec ça vous n’êtes pas convaincu(e) de vous y mettre, je ne sais plus quoi faire 😉

Passons à la suite.

choix de vie
Introduction

Les choix de vie
Photo de MOHI SYED provenant de Pexels

Le temps est composé d’instants. Tous ces instants provenant du passé pour se précipiter vers le futur, et qui tracent le chemin de la vie si sûrement qu’ils conduisent jusqu’à sa fin.

Il est bien rare qu’on s’arrête pour examiner nos choix. Pourtant cela permet de mieux les comprendre et voir le chemin et les raisons pour lesquelles les choses arrivent.

Il est rare qu’on se demande si le chemin que l’on suit est un choix, ou si on l’a pris au contraire par hasard, les yeux fermés.

Mais imaginons qu’on puisse s’arrêter pour faire l’inventaire de chaque instant avant qu’il ne soit passé.

Pourrait-on voir les innombrables choix qui ont donné forme à notre vie ?

Et voyant tous ces choix, pourrait-on prendre un autre chemin ?

choix de vie
1°. Ces choix qu’on fait par défaut

Pour ses études 

Les choix de vie
Photo de Sound On provenant de Pexels

Jeune on ne sait pas toujours quoi faire de sa vie. 

L’orientation que l’on prend n’est pas forcément ce que l’on voudrait faire plus tard. Plusieurs raisons peuvent expliquer cela.

  • Tout d’abord, on ne se connait pas bien

Il est difficile vers l’âge de 15 ans de savoir ce que l’on veut pour sa vie d’adulte. 

Les capacités financières de ses parents, peuvent aussi largement influencer le choix des études. Si vous voulez devenir kyné ou avocat pour ne prendre que ces exemples, vos parents doivent pouvoir vous payer vos études. 

Tout le monde ne peut pas sortir chaque mois le montant pour le logement et tous les frais annexes d’un(e) étudiant(e).

  • 2ᵉ grosse influence : nos capacités intellectuelles et notre discipline

En cette fin d’année de ma terminale, je me souviens de la visite de la fac de droit organisée par notre lycée. Cela m’avait clairement refroidi …🥶

L’explication du doyen était claire. Il n’y avait pas de cadre pour vérifier si le travail était fait et nous étions laissés en totale autonomie. 

Je me connaissais et savais que ce n’était pas pour moi. J’avais besoin d’une structure et de contrôles régulier. J’ai donc laissé tomber cette idée.

Je me demande si c’est la même chose pour vous ? Comment avez-vous choisi vos études supérieures ? ➡️Dites-le-moi en commentaire.

Toutes ces raisons (et d’autres) expliquent les choix que certains d’entre nous font sans réelle conviction. Pourtant même si l’on n’est pas sûr on est bien obligé de faire quelque chose. 

C’est pourquoi je parle de choix par défaut

Et cela continue pour des questions encore plus personnelles.

choix de vie

Pour la vie de couple

Les choix de vie
Photo de song heajin provenant de Pexels

Et que dire des relations amoureuses ? 

⚠️ Warning zone ⚠️

Attention ceci n’est pas un jugement de valeur (il ne manquerait plus que ça tient !) . 

Mais pourquoi autant de divorces ont-ils lieux ? 🤔

Je pourrais faire une dissertation là-dessus d’au moins une dizaine de pages. Je me contenterai de deux ou trois exemples et ferai court (bien trop court …) … 

Pourtant je ferais volontiers le procès de certaines pratiques… (devinez laquelle dans les 3 propositions ci-dessous)

📝 Exemples 

Vous êtes en couple et vous recevez des pubs sur votre smartphone pour tromper votre moitié en toute discrétion…  Bien évidemment notre société encourage l’adultère et participe à cela. Cependant ce n’est pas la seule raison. 

Les évolutions de chacun, le manque de temps, le manque de connaissances pour entretenir une relation sur le long terme… 

Vous aussi vous avez un(e) ami(e) qui s’est mis en couple avec la première personne venue ? Même si ce n’était déjà pas super au début ? C’est pourquoi je parle de choix par défaut. Difficile de blâmer une personne plus guidée par la peur d’être seul(e) et le manque de confiance en soi.

Que ce soit par peur, méconnaissance ou encore par tradition, plusieurs de nos choix, personnels ou professionnels sont des choix par défaut. Malgré la connotation négative de cette expression, il faut la nuancer. Même par défaut, un choix reste un choix. 

choix de vie
2°. Ces choix qu’on ne fait pas

Vient ensuite la vie d’adulte. 

On découvre la vie. On avance au fur et à mesure en reproduisant de manière consciente ou inconsciente ce que l’on voit autour de nous.

Métro, boulot, dodo et … conso.

Oui je parle de conso pour la surconsommation

Et si je parle de choix qu’on ne fait pas c’est à cause de 3 raisons principales (métro, boulot, conso).

choix de vie

1 – La reproduction des schémas.

Les choix de vie
Photo de Miguel Á. Padriñán provenant de Pexels

Une grande maison (ou appartement) et tout ce qu’il faut à l’intérieur, la voiture, les vêtements, chaussures, accessoires….

Pour être reconnu comme une personne ayant réussi, il faudra répondre aux codes

Est-ce vraiment ce que l’on veut ?

J’y ai cru un certains temps…

Force est de constater que mon regard a énormément changé à ce sujet depuis plusieurs années. Je constate à ma petite échelle que ce que l’on nous montre comme étant l’idée du bonheur m’apparaît plutôt comme un mirage. 

🤔 Une solution ?

Oui, on peut s’inspirer de personnes qui vivent différemment. Les minimalistes ne sont qu’une goutte d’eau parmi tous les modèles possibles. 

choix de vie

2- Les stratégies marketings

Les choix de vie
Photo de Kaboompics .com provenant de Pexels

Il existe tellement de façon d’orienter et influencer les choix des individus. 

Parmis les différentes méthodes qu’il existe pour cela, on a pu voir l’émergence ces dernières années, des neurosciences cognitives.

En marketing, cela s’appelle le neuromarketing. Cette discipline cherche à mieux comprendre, prédire ou modifier les émotions, choix, goût, aversion et comportements des consommateurs […] face à une publicité, un emballage, une page internet, etc. (source Wikipédia)

Si ces études se sont particulièrement développées ces dernières années c’est bien parce qu’on s’est aperçu que l’on pouvait véritablement modifier les comportements des consommateurs. On peut ainsi les pousser à consommer  plus (sinon pourquoi dépenser autant d’argent dans ce domaine ?). Vous pouvez si vous le souhaitez regarder ce documentaire de Cash Investigation avec Elise Lucet.

En court-circuitant la réflexion et en jouant sur nos émotions on nous enlève la liberté de choisir consciemment. C’est fort le neuromarketing, vous ne trouvez pas ?

👉 À découvrir   “Comment éviter l’effet Diderot et économiser des milliers d’euros ?” 

🤔 Une solution ?

Pour éliminer ce problème (ou le minimiser), j’essaie de me couper au maximum des tentations (je coupe les notifications, j’évite d’aller en ville dans les rues marchandes). Je privilégie ma formation, de bons livres, je cherche ce qui me plaît sans consommer. Je priorise mes passions.

Quand j’ai besoin d’aller faire des achats j’utilise la méthode BISOU

choix de vie

3- L’oubli de soi

Les choix de vie
Photo de Lisa Fotios provenant de Pexels

📝 Exemple (pris complètement au hasard, bien sûr !)

L’encombrement d’une maison

Certaines personnes n’arrivent pas à trier leurs affaires pour s’en débarrasser (donner, jeter, recycler, vendre…).

On entend souvent au sujet du tri “je ne pourrais pas me débarrasser de mes affaires”.

👉 À découvrir  La meilleure méthode pour faire le tri chez soi

Les objets sont devenus plus importants que la personne elle-même.

Peu importe que cette personne ressente de la fatigue, que cela engendre un mal-être et que son temps lui soit littéralement volé par ses possessions.

Elle s’est tellement oubliée qu’elle ne se met plus au centre de l’attention. Il lui est devenu normal d’être relayée au second plan. Garder des objets qui ne lui sert pas vraiment, est normal même si cela lui pollue la vie. Arriver à un certain stade la personne ne s’en rend plus compte.

Elle ne choisit pas consciemment de faire cela. Bien sûr. C’est le résultat d’un conditionnement

Elle est coupée d’elle-même, sans s’en rendre compte.

🤔 Une solution ?

Plusieurs en fait.

Pour se reconnecter avec soi-même la méditation est un excellent exercice. La lecture sur le développement personnel et la participation à des discussions sur des groupes Facebook. L’échange avec d’autres personnes…

📣 Rappel : redécouvrez ce qu’est l’effet de dotation avec cet article que j’avais rédigé pour mieux comprendre les rapports que nous entretenons avec nos objets. Il permet aussi de voir pourquoi on nous fait tant “essayer” un produit/service avant de l’acheter. 

choix de vie

3°. Faire des choix qui nous conviennent

Les choix de vie
Photo de Bekka Mongeau provenant de Pexels

Facile à dire…

Encore faut-il pour faire des choix qui nous conviennent, comprendre ce qui ne nous convient pas…

Et même quand on comprend ce qui ne nous convient pas, il y a souvent une résistance de notre part.

Je sais, j’ai bien compris, que consommer du sucre, des babioles, ne m’apporte rien de bon. 

Mais… pas facile de lutter contre des dizaines d’années d’habitude.

Le minimalisme, cet art de vivre,  est pour moi une façon de s’affranchir. Il est pour moi, une des meilleures façon d’être libre.

En plus de me libérer du temps et me rendre mon espace, il me montre que je peux avoir une vie plus riche. Cela peut certes, ne pas convenir à tout le monde. Mais je reste convaincue qu’il peut être le premier pas vers la liberté (de choisir) pour beaucoup d’entre nous.

Faire des choix qui nous conviennent, c’est aussi accepter de voir les choses différemment de la majorité.

Accepter que l’on puisse nous considérer comme “différent” parce qu’on ne suit pas les mêmes chemins que les autres.

choix de vie
. Est-ce facile de choisir de changer ?

Les choix de vie
Photo de Alexas Fotos provenant de Pexels

Que répondre à cette question ?

Nous ne sommes pas tous égaux devant le changement. D’ailleurs, sommes-nous égaux en quoi que ce soit ?

Tout dépend de ce qui nous pousse à changer nos habitudes.

Parfois un simple élément déclencheur vous ouvre les yeux. 

Quelque chose que vous avez vécu des dizaines de fois peut subitement devenir intolérable (ces maudites clés 😤 que vous ne retrouvez jamais au bon moment !). 

Au contraire, on peut se battre pour une promotion et l’obtenir pour se rendre compte que tout ce pourquoi on s’est battu depuis des années n’est finalement pas ce que l’on recherche vraiment…

Une maladie arrive pour nous ou un proche et d’un seul coup tout ce qui semblait important, devient ridiculement pauvre et sans intérêt.

La facilité ou la difficulté ressentie dépend toujours de ce qui nous pousse à le faire. 

Se faire aider, trouver de l’inspiration, de la motivation lorsque l’on débute dans une démarche est une excellente idée. 

choix de vie
Conclusion

Les choix de vie
Photo de James Wheeler provenant de Pexels

Prendre le temps de regarder tous ces choix et de les comprendre doit amener une réflexion profonde sur ce que l’on veut vraiment pour sa vie. Car si la jeunesse, le manque d’expérience et le manque de temps peuvent expliquer des choix que l’on regrette, ils ne doivent pas être une excuse pour se complaire et se plaindre. Sinon cela s’appelle de la victimisation. 

Cet inventaire des instants passés est là pour nous faire réaliser l’importance des petits détails sur nos choix. Il est là pour nous recadrer et garder en tête ce pourquoi ça vaut la peine de se battre.

Quand on s’aperçoit que nos choix ne nous conviennent pas il est important d’agir.

Pour mettre toutes les chances de son côté, on procède par petits pas

Tout changement ne signifie pas de tout changer de façon radicale. 

Au contraire, mieux vaut par exemple dans le cas du minimalisme, procéder par petites touches. 

Ce sont les petites actions répétées régulièrement qui vous donneront le plus de résultats. 

D’ailleurs à ce sujet, connaissez-vous l’effet cumulé ?

Ce qu’il faut retenir

Les choix de vie sont constitués de :

Choix que l’on fait par défaut : on ne choisit pas ce que l’on préfère mais ce que l’on pense être le plus sûr, le plus facile, le plus accessible. Cela concerne aussi bien sa vie personnelle que professionnelle. Cela reste malgré tout des choix que l’on fait.

Choix qu’on ne fait pas : ils résultent d’un conditionnement, d’une habitude familiale ou sociétale. Les stratégies marketing participent à la non-réflexion. Nous ne sommes pas véritablement conscients que ce n’est pas un choix. Seul un évènement particulier nous les fait remettre en question

Il est possible de changer et de faire des choix qui nous conviennent :

➡️ Il faut se remettre au cœur de l’attention

➡️ Prendre le temps et s’inspirer de modèles

➡️ Accepter de vivre pour soi et pas pour les autres.

Si vous avez aimé cet article, un pouce bleu 👍, un partage, un commentaire ça fait toujours plaisir 🙏.

D’ailleurs, dites-moi en commentaire ce que vous inspire cette histoire de choix de vie.

Mylène

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

10 commentaires

  • Magali de Par le temps qui court

    Coucou Mylène,

    J’ai beaucoup aimé la façon dont tu as traité ce sujet et je me suis surprise plusieurs fois à me remémorer tous ces moments où je n’ai pas choisi, où j’ai voulu me conformer à l’image que l’on attendait de moi.
    J’ai depuis mûri et donné une orientation nouvelle à ma vie bien plus alignée avec mes valeurs et mes convictions profondes et j’en suis très heureuse. Pour autant, je ne regrette rien. Ce devait surement être le chemin que je devais emprunter.

    Magali

    • Mylène Legrand

      Bonjour Magali,
      Comme cela me fait plaisir de te relire !
      Merci pour ton commentaire.
      Je suis comme toi.
      Tu parles d’avoir muri. C’est la chance que nous donne la vie quand on a la chance de voir le temps passer.
      Avoir le temps et la possibilité de s’aligner avec ses valeurs et ce qui compte le plus à nos yeux.

      Pas de regret à avoir mais des leçons à tirer

      Je crois que c’est Nelson Mandela qui disait ‘Dans la vie je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends”.
      Je crois que c’est cela qu’on appelle la sagesse.

      Bien à toi.

  • Carole

    Coucou Mylène,
    Super sujet d’article, je vais m’en inspirer.
    Je trouve que le choix suppose de se respecter et de se donner une vraie valeur, celle qui va nous inspirer à choisir ce qui nous aidera à évoluer vers ce qu’on aspire à être.

    Ce n’est pas facile et on ne peut pas choisir de partout dans sa vie tout le temps mais commencer par un pas est déjà énorme.
    Pour ma part c’est me réveiller d’une longue période de dérive douce mais qui m’a éloignée de moi-même.

    Bises
    Carole

    • Mylène Legrand

      Salut Carole !
      Oui, le sujet que propose Yseult est très inspirant.
      C’est vrai ce que tu dis, on ne peut pas choisir tout le temps…
      De plus quand nous sommes jeunes, ce n’est pas toujours facile de savoir ce que l’on veut.
      Je trouvais intéressant de réfléchir à cette question de choix.
      Prendre le temps de se poser un peu.
      La vie est si surprenante.
      Certains de mes choix m’ont rendu malheureuse mais paradoxalement si j’enlève ces choix, je n’arrive pas à la personne que je suis aujourd’hui.
      Et aujourd’hui je suis heureuse de mes choix…

      Je pense que nous avons tous un chemin à parcourir. Il nous façonne et nous transforme.

      Cela dit, prendre le temps de réfléchir à cette question et pouvoir modifier sa trajectoire est un luxe que tout le monde n’a pas.
      C’est pourquoi je te rejoins quand tu parles de respect (envers soi-même).
      Quand on peut le faire, respectons-nous, agissons pour notre propre bien-être…

      Bien à toi.

  • Florian

    Excellent article Mylène, surement l’un de tes meilleurs, vraiment.

    Ca se voit que ce sujet te tiens à coeur. Tu as surement déjà vécu “par défaut” pendant de nombreuses années, non ?

    C’est un sujet qui me parle aussi beaucoup. J’ai réalisé que toutes nos années d’études sont “par défauts” également lorsque j’ai découvert le développement personnel. J’ai réalisé que nous choisissons rarement notre métier et nos études, mais qu’on les choisissaient pour nous.

    Heureusement, je m’en suis rendu compte encore ado.

    C’est pour ça que je me suis fixé comme objectif de faire un point sur ma vie chaque premier dimanche du mois. Pour savoir ce que j’ai réussi, pas réussi. Pour savoir si j’ai aimé faire ça, ou non. Pour redéfinir mes valeurs, mes objectifs et orienter ma direction.
    Et si une fois par mois c’est trop, je le ferais une fois par année ^^

    En tout cas, excellent article, encore une fois. De toute manière, la plupart de nos choix se font par rapport à notre passé, à notre vécu, à notre entourage et également au marketing. Difficile de dire qu’on fait nos propres choix ^^

    • Mylène Legrand

      Bonjour Florian,

      Je pense que tu as eu raison de faire les choix qui sont les tiens.
      Si l’école ne te satisfaisait pas, c’est bien que tu aies arrêté.
      Je ne dirais pas forcément ça à tout le monde, mais ta maturité et le fait que tu travailles quotidiennement à la création de ton entreprise si jeune montre que tu sais ce que tu fais.
      Tu as un projet clairement défini et c’est ce qui fait toute la différence. De plus tu continues perpétuellement à te former, ce qui est primordial. Car quitter l’école pour juste “glander” n’aurait pas été très constructif.
      Le meilleur investissement que l’on puisse faire est sa formation et je sais que tu y fais attention.

      Merci pour ton commentaire qui me touche.
      Bien à toi. 🙂

  • Lucie - Cuisinez Libéré

    Bonjour Mylène,
    Le choix de me études a été le fruit de la tradition, dans lequel je pensais mettre de la nouveauté. Mes grands-parents étaient agriculteurs, mon père non mais pour des raisons de santé, sinon le métier lui plaisait. Je me suis donc orienté dans l’agriculture mais pour faire plus moderne j’ai choisi l’agro-alimentaire. Je voulais quelque chose de pratique, ou je pouvais apprendre un métier – faire un BTS – mais mes résultats étaient trop bons alors on m’a orienté vers une prépa et une école d’ingénieure.
    Résultat 20 ans plus tard (alors là je me prends une claque en constatant que ça fait 20 ans que j’ai passé mon bac !), je reprends mes études pour un BTS mais en diététique cette fois.
    Oui j’ai voulu faire plaisirs à mes grands-parents, oui je veux changer mais j’ai rencontré des personnes qui m’apportent, me reconnaissent pour moi et non métier. J’ai également appris pleins de choses techniques et personnelles sur le fonctionnement des personnes dont moi-même ! Alors ce n’était pas vraiment mon chemin, mais le détour a été plus qu’agréable …

    Bonne continuation

    • Mylène Legrand

      Bonjour Lucie,
      Merci pour ton retour.
      Oui, comme tu dis, on se prend une claque quand on voit le temps passé depuis son bac !
      Je comprends ce que tu dis sur ce choix où tu as voulu faire plaisir mais qui t’a plu malgré tout.
      J’ai moi-même suivi un chemin qui n’était peut-être pas le mieux pour moi mais j’ai tout de même appris beaucoup.
      Et parfois le chemin que l’on prend au départ n’est pas le plus apprécié mais c’est à nous de le rendre agréable.
      Bravo pour ta reprise d’études !

      Bonne continuation à toi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marre de passer votre vie à ranger et nettoyer ? Recevez gratuitement mon guide 🙂

%d blogueurs aiment cette page :